Dans le jardin de Frédéric, un curieux arbre à bouteilles...

Dès l'entrée, le jardin séduit
6 images
Dès l'entrée, le jardin séduit - © RTBF

Dingue de plantes, créatif et passionné

Personne interviewée : Frédéric Catoul

 

Quand on entre dans son jardin côté rue, c’est d’abord l’esthétique générale que l’on admire. Mais il suffit de s’approcher des parterres pour remarquer qu’ils abritent des trésors et bon nombre de plantes à bulbes.

Frédéric fréquente les foires aux plantes et visite les pépinières spécialisées. Il participe aussi à des forums sur internet et échanger des graines par correspondance avec d’autres jardiniers passionnés.  Voilà pourquoi il surveille de près l’évolution des fructifications dans les plates-bandes.  Il ne coupe pas les fleurs des bulbes ; il les laisse monter en graines pour les ressemer ensuite ou faire des échanges. 

Frédéric va bientôt pouvoir récolter les graines de son lys géant de l’Himalaya. Il s’élève maintenant à deux mètres et vient de fleurir. Cette plante demande des soins particuliers et longs : les graines mettent deux ans à germer ; la plante grandit durant sept à huit ans, elle fleurit puis meurt en laissant à son pied quelques petits rejetons qui mettront trois à quatre ans avant de fleurir eux-mêmes.

Dans les parterres, aux feuillages, s’ajoutent des floraisons comme celles de l’Hydrangea quercifolia ‘Snow Flake’. Il offre du blanc en été. En automne, les feuilles surmontées par les inflorescences séchées deviennent rouge brun.

Frédéric a rassemblé quelques variétés de bambous qui forment des bosquets au feuillage persistant. Ils sont traçants mais il les contient en passant régulièrement la tondeuse ou en cueillant les nouvelles pousses. 

La parcelle sur le côté de la maison n’est pas une simple zone de passage. Tout le monde admire les cercles concentriques.  Ils sont esthétiques mais sont aussi destinés à accueillir la faune sauvage

Frédéric rassemble dans un parterre des lys, à la floraison en trompette spectaculaire. Ils sont souvent abandonnés par bien des jardiniers à cause des criocères, ces insectes qui ravagent le feuillage.  Pour lui, cela ne constitue pas un problème, il les retire facilement sur les plantes qui les attirent.

Une curiosité attire le regard : des bouteilles sont suspendues à un arbre.   Elles contiennent des boutures qui sont ainsi à l’ombre.  Quand l’enracinement démarre, il libère les branches.

Plus loin, le barbecue est couvert par un toit végétal.

Décidément, ce jardinier curieux sort des sentiers battus.

 

Les plantes sous-titrées dans le reportage :

Allium ‘Globemaster’

Ajuga reptans                                               

Nectaroscordum siculum Sasa palmata f. nebulosa
Cardiocrinum giganteum Phyllostachys nigra f. henonis
Cercis canadensis ‘Forest Pansy’ Lilium ‘Landini’
Hydrangea quercifolia ‘Snowflake’ Lilium regale
Phyllostachys aurea Linaria ‘Dial Park’
Phyllostachys bissetii Lilium ‘Stargazer’
Phyllostachys bissetii Salvia ‘Love and Wishes’
Corydalis ‘Craigton Blue’ Helenium ‘Carmen’
Begonia grandis subsp. evansiana Verbascum chaixii ‘Sixteen Candles’
Newsletter Tv - Jardin & Loisirs

Recevez chaque mois un condensé de l'actualité des travaux au jardin. Au menu: conseils pratiques, agenda des sorties, bricolages sympas.

OK