Le bonsaï, l'art de cultiver en miniature

Organisé pour la 20ème année consécutive par la Bonsai Association Belgium, l’événement a été complété par des démonstrateurs venus du Japon, des États-Unis, d’Espagne, de République tchèque et de Corée.

Dès les portes franchies, les visiteurs découvrent la mise en scène impressionnante d’un jardin japonais aménagé dont tous les éléments de décoration ont été importés du Japon et où les niwakis sont mis à l’honneur.

"Bonsaï", traduisez "planté dans un pot" désigne tout aussi bien l’art de la culture miniature que les diverses variétés d’arbres. Cette forme d’art est issue d’une ancienne pratique d’horticulture chinoise, où elle porte le nom de "penzai" – prononcé " bonzai " par les japonais.

Au premier siècle après J.C., les philosophes taoïstes utilisaient cette forme d’art pour méditer. Ce n’est qu’après la seconde guerre mondiale que le bonsaï gagna en popularité hors de l’Asie. De nos jours, cette forme d’art apaisante fait partie intégrante de notre vie quotidienne.

Un bonsaï se caractérise par son tronc ligneux. Le reste de l’arbre peut être taillé dans une certaine forme en coupant les racines et les tiges mais aussi en dirigeant la croissance de ces tiges dans un certain sens. Mais le point à observer pour déterminer l’excellence d’un arbre, ce n’est pas le travail de façonnage du tronc qu’il faut d’abord admirer mais l’extrême ramification de la cime avec de minuscules rameaux.

L’équipe de Jardins & Loisirs a visité l’exposition la veille de son ouverture au public avec Christian Vos de la Bonsai Association Belgian pour guide.

Les plantes sous-titrées dans le reportage sont :

  • Ulmus minor
  • Elaeagnus pungens
  • Pinus mugo
  • Acer palmatum
  • Celtis sinensis
  • Jasminum nudiflorum
  • Carpinus coreana
  • Betula
  • Juniperus chinensis ‘Itoigawa’

 

Newsletter Tv - Jardin & Loisirs

Recevez chaque mois un condensé de l'actualité des travaux au jardin. Au menu: conseils pratiques, agenda des sorties, bricolages sympas.

OK