Un accord a été trouvé entre la RTBF et Sarah Grosjean

Un accord a été trouvé entre la RTBF et Sarah Grosjean
Un accord a été trouvé entre la RTBF et Sarah Grosjean - © Tous droits réservés

À l’origine du départ de Sarah Grosjean, un problème de propriété intellectuelle. Une notion que Média Woman a voulu vous expliquer.

Les Poufs, c’est fini… Sur les réseaux sociaux, c’était le buzz de la rentrée : la fin des " Poufs ". Dans les mails reçus au service médiation, vous avez regretté de ne plus voir ces actrices dans le " Grand Cactus ".

" Trop de talents partent de cette émission "

" Elle fait partie intégrante de votre succès "

" Je continuerai à regarder l’émission […] je suis déçu "

La porte-parole de la RTBF, Axelle Pollet explique que la RTBF écoute et comprend cette émotion. Seulement voilà, l’affaire ayant été confiée à des avocats, il convenait de ne pas trop s’exprimer. Depuis, un accord a été trouvé. La RTBF reconnaît les grandes qualités professionnelles de Bénédicte Philippon et Sarah Grosjean et précise que la porte est laissée ouverte pour des projets autres que " Le Grand Cactus "Les " Poufs ", cependant, c’est bel et bien fini.

Et la propriété intellectuelle, finalement ?

Notre Média Woman a foncé dans le bureau du directeur juridique de la RTBF, Simon-Pierre De Coster. Il explique que la propriété intellectuelle recouvre trois choses : les droits d’auteur, le droit des marques, et le droit des brevets. Si l’auteur.e est bien protégé.e par le droit d’auteur, les interprètes eux sont protégé.e.s par le droit voisin. Il y a donc bien une certaine protection de l’apport créatif des interprètes, mais ce droit est moins étendu que le droit d’auteur.

Donc lorsque Carine nous demande :

" La propriété intellectuelle se résume-t ‘elle aux textes ou englobe-t ‘elle aussi les personnages qu’elles jouent ? Peut-être pourraient-elles créer un spectacle et ne pas utiliser le nom " les Poufs " "

La réponse est : les personnages appartiennent à leur créatrice ou créateur. Dans le cas qui nous occupe, " les Poufs " appartiennent à la RTBF. S’il avait bien été question de laisser les deux comédiennes interpréter ces deux rôles sur scène, aucun accord n’avait jamais été écrit et signé…

D’où imprécisions, malentendus et disputes. Depuis la situation s’est juridiquement réglée : Plus de " Poufs " mais peut-être, plus tard, autre chose…

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK