Quand mon droit à l'image s'efface devant le droit à l'information

Notre image, nos traits, ce qui permet de nous identifier nous appartient. Et nous avons chacun le droit de disposer de son utilisation. Voilà en deux mots la base du droit à l’image, un droit absolu. Face à l’information, il existe néanmoins quelques exceptions… dont voici l’essentiel à connaître.  

Pour informer, les médias illustrent l’actualité par des images, des photos, des vidéos. Et il vous est peut-être arrivé de vous retrouver dans les images d’un reportage du JT ou sur une photo du site info de la RTBF sans avoir donné votre consentement. Est-ce bien légal ?

Si le droit à l’image existe, le droit à l’information lui aussi. Informer donne le droit de diffuser l'image d’une personne impliquée comme acteur, témoin ou simple figurant dans un événement d'actualité. 

C’est le cas pour les personnalités publiques évidemment. Leur accord est présumé si les images sont prises dans l’exercice de leur fonction. Mais aussi pour Monsieur ou Madame " Tout le monde ", filmés dans un lieu ou une manifestation publique, etc. En fait, dans n’importe quelle image qui répond aux besoins de l’information.  

La présence de la caméra vaut pour accord tacite 

Si votre droit à l’image s’efface devant le droit à l’information, le journaliste ne peut donc pas vous filmer sans raison. C’est bien la notion de nécessité de l’information qui détermine le droit de diffuser l’image d’une personne sans son autorisation.

Cette autorisation n’est souvent pas explicitement demandée. La présence évidente de la caméra vaut en effet pour accord tacite. On parle bien de présence évidente, de celle que vous ne pouvez nier. Car si le consentement peut être écrit ou tacite, ce qui compte est qu’il soit certain.

En cas de doute, n’hésitez pas à demander au journaliste ou au cameraman pourquoi ils vous filment et dans quel cadre. Car une fois le consentement donné, vous ne pourrez pas vous rétracter de manière unilatérale.  

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK