Doit-on encore se réjouir du beau temps dans les bulletins météo ?

C’est vrai que le soleil, en général est présenté comme une bonne nouvelle. En période de chaleur ou de sécheresse, certains auditeurs, téléspectateurs nous interpellent.

C’est le cas de David : " Je suis assez surpris, dans un contexte de sécheresse grandissante depuis des mois que les présentateurs météo parlent de bonnes nouvelles au sujet d'anticyclones sur notre pays ".

Ou encore de Michelle : " Je trouve INDÉCENT pour les agriculteurs et les maraîchers de continuer à présenter la pluie comme une catastrophe ".

Dès que la météo s’emballe, la RTBF reçoit plusieurs réactions similaires à celles-ci.

Nicolas-Xavier Ladouce, responsable du service météo de la RTBF nous dit qu’il n’est pas évident de passer à côté de termes qui font partie du langage populaire. Ça reste aussi un plaisir dit-il d’annoncer un temps beau et chaud. Mais il serait anormal de ne pas tenir compte des situations problématiques dans les annonces météo. Stéphane Piedboeuf, Caroline Dossogne ou encore Daniella Prepeliuc essayent donc toujours de tenir compte de la situation. L’annonce du retour de la pluie après une période de sécheresse sera remise en contexte. Et on insistera sur la bonne nouvelle pour les champs, les animaux, les potagers… 

La météo, en effet, c’est de l’info-service, il faut qu’elle s’adresse à tous les publics nous explique Nicolas-Xavier Ladouce. Parce qu’un agriculteur ne voit évidemment pas les choses de la même façon qu’une famille qui souhaite partir à la mer le week-end. Le temps qu’il fait, c’est le plus vieux sujet de conversation du monde. C’est tellement concernant que quand on est devant son écran ou sa radio, on attend l’information qui nous intéresse, sans penser ou se soucier de celle qui peut intéresser les autres.

Mais les inquiétudes exprimées par rapport aux changements climatiques dépassent aujourd’hui les préoccupations individuelles. Et vos réactions à ce sujet sortent du cadre de la météo.  

Vous nous interpellez sur les émissions de cuisine (pourquoi la RTBF propose-t-elle encore des recettes à base de viande ou de produits exotiques ?), sur le traitement de l’info, sur les sports moteurs… C’est très révélateur des préoccupations citoyennes autour du climat. Certainement aussi de l’impuissance que l’on peut ressentir face à ces changements.

Interpeller la RTBF sur ces questions, c’est déjà une action citoyenne. Il est difficile de passer à côté de vos questions et avis sur le sujet. Ils sont de plus en plus nombreux. A la RTBF de choisir comment elle veut en tenir compte.

 

>>> Pour en savoir plus : lire ou revoir le débat INSIDE : L’urgence climatique doit-elle devenir la priorité de la RTBF ?

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK