Acheter une émission télé, comment ça se passe ?

https://www.rtbf.be/auvio/detail_inside?id=2694884La nouvelle offre d’émissions de la chaîne Tip!k est désormais intégralement disponible. Parmi les nouveautés de la rentrée, on remarque des émissions " made in RTBF ", mais aussi quelques formats achetés à d’autres chaînes belges, voire à l’étranger. Du coup, quel est le chemin parcouru pour qu’une idée d’émission se concrétise ? 

Trouver des idées d’émissions et les faire aboutir, c’est la mission de François Jadoulle, responsable recherche & développement contenus, et de son équipe. 

“On regarde tout ce qui se fait dans le monde entier que ce soit en télé, en radio, sur le digital... afin de trouver les meilleures inspirations ou les meilleurs programmes pour la RTBF. Mais notre job c’est aussi d’insuffler de la créativité en interne. On aide des gens qui ont des projets en interne à les développer et à les faire aboutir. Et on a aussi un rôle auprès des producteurs indépendants en Fédération Wallonie Bruxelles parce que c’est vers nous qu’ils se tournent pour venir " pitcher " leurs projets de nouvelles émissions”

Une fois que l’équipe trouve un format intéressant, il est proposé au responsable de la thématique concernée (divertissement, société, info-sport, etc.), ainsi qu’aux chefs éditoriaux des chaînes télé. Si le format les intéresse, François Jadoulle et son équipe mettent alors en contact la RTBF avec les producteurs de l’émission / les créateurs du concept de l’émission.

Acheter des émissions laisse encore de la place à la créativité en interne ?

" On fait les deux, ajoute François, et le format le plus connu est " The Voice ", c’était un chouette format que l’on devait faire, on était d’ailleurs un des premiers à l’adapter après les Pays-Bas mais acheter des formats ailleurs ne nous empêche pas d’en créer en interne aussi à la RTBF. "

Et quand les émissions ne viennent pas à la RTBF, c’est la RTBF qui va aux émissions ! 

Vincent Godfroid, acheteur documentaire à la RTBF, explique que : " deux fois par an, on a des rendez-vous au MIPCOM, à Cannes, c’est un grand marché international des contenus audiovisuels ". Il y a plus de 13.000 professionnels du monde entier qui s’y réunissent.” C’est aussi lors de ces rendez-vous que la RTBF achète des formats d’émission. “Aucune télévision au monde ne peut produire entièrement toutes ses émissions et donc on est toujours à un certain moment contraint d’aller acheter ailleurs des programmes qui correspondent à une demande des chaînes et qui sont moins chers”.

Deux cas concrets: The Love Experiment & l’Escape Show

Les petits nouveaux de Tip!k sont des formats achetés. Pour l'Escape Show, il n’a pas fallu se rendre bien loin car c’est une émission qui existe déjà chez VTM du côté néerlandophone. En revanche, pour The Love Experiment, il a fallu se tourner vers l’Australie pour dénicher le concept : 36 questions pour tomber amoureux. Une formule repérée au MIPCOM par François Tron, à l’époque, directeur général des contenus. La RTBF était en recherche depuis longtemps d’une émission autour de l’expérience humaine et sociale. Elle fut donc achetée, certes, mais surtout adaptée. 

Au départ, l’idée tenait sur une page A4. Autour de ça, il a fallu mettre de la créativité et les forces de l’intelligence collective des équipes de la RTBF. On a créé un storytelling différent que celui auquel les 3 productrices australiennes avaient pensé. Elles voulaient quelque chose de plus doux, de plus neutre, nous on voulait quelque chose de plus dynamique, avec plus d’enjeux. Par exemple, elles ne voulaient pas du cœur et de La croix. Ça c’est une idée qu’on a nous-mêmes apporté”, explique Charline Hap, adjointe au responsable Thématique Société, Modes de Vie & Connaissance. “Comme on s’adresse aux jeunes adultes, on a plus utilisé les codes de la téléréalité, sans entrer dans la caricature.

2 images
The Love Experiment © Paro Wuidar - RTBF

" Un décor adapté à notre pays "

Il a fallu imaginer le décor et une identité visuelle. La culture australienne n’est en effet pas la même que la culture belge. Par exemple, leur logo à la base arborait des couleurs noire et jaune, qui correspondent aux couleurs d’un parti politique connu en Belgique. Nous avons donc opté pour du violet, qui est une couleur non genrée (car c’est un mélange de bleu et de rose) continue Chaline Hap. 

Si certaines émissions sont donc complètement pensées pour une première diffusion inédite, d’autres sont reprises telles quelles, même si, bien sûr, il y a toujours une petite touche de personnalisation de la part des présentateurs. C’est le cas de l’Escape Show, animé par Cathy Immelen et Ivan. 

C’est la première fois que le concept de l’émission était vendu. A l’origine, “Code Van Coppens” (nom de l’émission originale de l’Escape Show) est une émission flamande.

C’est également une première pour notre animatrice, habituée aux émissions créées en interne. Le défi était de taille parce que les animateurs de la version flamande sont frères et qu’ils se connaissent donc parfaitement. Cathy et Ivan, eux, ont dû apprendre à se connaitre, à travailler ensemble et à former le duo que l’on connait aujourd’hui.

Animation flamande et animation francophone : un copié-collé ?

“On a dû s’inspirer de leur animation, tout en restant nous-même et en gardant notre naturel. On a été voir les frères Coppens en tournage, voir comment ils faisaient mais ils nous ont eux-mêmes dit, “malgré tout, soyez vous-mêmes!”.  Du coup, on est totalement libres. On nous a dit qu’on nous avait choisi parce qu’on était naturels et spontanés, donc on n’a pas copié les frères Coppens. Par contre, comme il y a aussi un aspect scientifique très important (à côté de l'escape game, il y a aussi des plateaux avec un scientifique qui vient nous expliquer des principes très précis), pour ces plateaux-là, il n’est pas question d’inventer ou d’improviser, il faut être extrêmement rigoureux sur les mots choisis. Mais bien entendu, c’est nous qui donnons le ton général.”

Retrouvez l’intégralité de l’émission Inside

 

Retrouvez l’intégralité de l’émission Inside

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK