Thomas Meunier, le foot dans les veines

Thomas Meunier, le foot dans les veines
4 images
Thomas Meunier, le foot dans les veines - © Tous droits réservés

Hep Taxi est en mode rediffusion cette semaine, mais avec tout de même un invité de choix : monsieur Thomas Meunier en personne ! Pour l’occasion, Jérôme est allé jusqu’à Paris pour aller chercher le Diable Rouge et lui proposer une balade dans la ville lumière.

Le foot est inscrit dans les gênes de Thomas Meunier depuis tout petit. Depuis ses 7 ans, précisément, lorsqu’il se rend dans la cuisine familiale pour partager à ses parents son envie de tâter du ballon rond. Une demande tout de suite acceptée par un clan Meunier fan de football, notamment le patriarche qui a sans doute transmis une part de savoir-faire à son fils. Un talent inné allié à un entraînement rigoureux, le petit Thomas partait confiant sur son avenir.

Confiant, avec la petite dose de naïveté nécessaire pour se mettre à rêver de devenir le prochain Ronaldo. Difficile pourtant de se projeter au niveau de la star brésilienne quand on vient de Bastogne, lieu où les centres de formation de foot se comptent sur le doigt d’une main. Et si ça n’a pas empêché le footballeur en herbe de se démener pour aller jusqu’au centre de formation du Standard, la première désillusion arrivera à 15 ans lorsqu’on lui dit qu’il n’a pas le niveau.

Mais pour Thomas Meunier, cette expérience ne résonne pas comme un échec, puisque ça lui a permis de constater que ce type de formation n’était pas la meilleure approche pour lui. Si le foot est une passion, elle n’est pas toute sa vie et sortir la tête de ce carcan lui a été bénéfique. Et même s’il a un moment pensé arrêter le foot, la passion était trop dévorante. Il rejoint alors le club de Virton, un club de D3 qui lui permet de prendre la chose avec plus de recul qu’au Standard. Mais quand on est bon, ça se remarque, et c’est grâce à son talent qu’il sera contacté pour rejoindre le club de Bruges. 

Ce petit coup du destin, il le doit à sa maman qui a personnellement contacté le club de Virton pour y faire entrer son fils. Si sa grand-mère est la deuxième femme de sa vie, sa compagne complète cette trinité qui permet à Thomas Meunier d’avancer au quotidien. À cela s’ajoute un autre amour, celui de la culture. En effet, afin de ne pas manger, dormir et respirer uniquement foot, Thomas entretien sa fibre artistique via des visites aux musées ou en croquant quelques dessins.

Ces passions lui sont nécessaires pour garder la tête froide, lui qui a accédé à un statut de haute célébrité lorsqu’il rejoint l’équipe des Diables Rouges. Difficile pour un garçon qui aime son intimité d’être soudainement mis sous le feu des projecteurs ? " On s’en fout ", répond Thomas Meunier qui cherche juste à vivre sa vie en toute tranquillité.  Et pour ça, il faut être bien entouré… et manger une mitraillette hamburger sauce fromage une fois de temps en temps.

La rediffusion du taxi de Thomas Meunier, c’est ce dimanche 15 décembre à 20h sur La Trois, déjà disponible en replay sur RTBF Auvio et bientôt sur la chaîne Youtube d’Hep Taxi !

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK