Les Juliens célèbrent Julien Clerc avec grandeur et décadence

Depuis cinq ans, ils reprennent à leur sauce rock & roll, le répertoire du chanteur français au vibrato atypique. Ce qui n’était qu’une blague de fin de nuit s’est mué en une aventure scénique aussi improbable que jouissive suivie par une légion d’afficionados qui n’en démordent pas. Présentation.  

Des perruques multicolores sur leurs bonnes et joyeuses têtes de vainqueurs. Des tenues bariolées extravagantes hésitant entre le lamé scintillant du disco flamboyant, les chemises hawaïennes, le vintage seventies qui claque tout droit sorti du Rocky Horror Picture Show et d’Of Montreal. Les Juliens ne reculent devant aucuns artifices néo-kitch dégotés par leur complice, la costumière de cinéma Jill Wertz. Par ailleurs, l’une des " Vedettes ", ces majorettes qui font pétiller la scène musicale underground bruxelloise.

Dix Julien pour le prix d’un

Ces dix trentenaires voire quarantenaires réunis autour de ce projet perché ne sont pas des inconnus. Chaque musicien et musicienne évoluant dans diverses formations de la sphère pop rock belge. Les uns jouant parfois avec les autres au sein d’un même groupe comme Aurélie Muller et Catherine De Biaso qui forment le duo Blondy Brownie. La première, ex-Melon Galia fait partie de Trésor alors que la seconde joue aussi dans Mièle. Lucie Reszöhazy, active dans Oberbaum a côtoyé Aurélie mais aussi Antoine Pasqualini, membre de Monolithe Noir sur Fabiola où l’on retrouve également Fabrice Detry d’Austin Lace. Le claviériste d’Austin Lace, Mathieu Frances, trop occupé à réaliser sa série Ennemi Public, a été remplacé par Andrea Romano. Il y a aussi César Laloux, ex-BRNS, Italian Boyfriend, Trésor qui formait The Tellers à l’instar d’Aurélie Muller et Ben Bailleux ex-Paon et Hibou.

2 images
Greg Joncret © Martin Godfroid

La fine équipe ne serait complète sans l’ex-Elvis Ghettoblaster, Greg Joncret qui n’est autre que le chanteur des Juliens. Et surtout son précieux initiateur. Fan absolu de Julien Clerc, le rocker belge n’a jamais manqué une occasion de reprendre les tubes de son idole d’enfance dans la sphère privée. Aussi à force d’amuser la galerie avec ses versions catchy-punky, l’idée de monter un cover band du chanteur français a fait son chemin. Lors d’une soirée d’anniversaire, le projet qui tenait a priori de la farce était validé aux petites heures du matin…

Une nuit de folie, des jours de labeur

Si tout le monde a répondu présent, encore fallait-il s’atteler à la tâche. Malgré leurs talents et leurs expériences musicales respectives, ce fut une sacrée paire de manches ! Car Julien Clerc, mélodiste hors pair, signe mine de rien des compositions d’une complexité redoutable sous le couvert d’une apparente facilité. Pour ce qui est de la voix, on ne peut s’empêcher de souligner une étrange familiarité entre la tessiture singulière de la star et celle de Greg Joncret. Les Juliens, après avoir sués sang et eau au cours des répétitions, donnent leur premier concert à l’Excelsior à Bruxelles en janvier 2016.

Leur performance en a appelé d’autres. Et le combo de gagner au fil des concerts, le cœur d’une nuée de fans. Un indice qui n’a pas échappé à Maia Martins, réalisatrice d'Hep Taxi. Aussi lorsqu’il fut question d’inviter Julien Clerc dans l’émission, cette dernière n’a pas hésité à organiser la surprise qui s’imposait. La prestation des Juliens lors du tournage en petit comité masqué, crise sanitaire oblige, s’est déroulée au Reflector à Liège. Ravi qu’il était Julien Clerc : " C’est super ! L’arrangement, il était vachement bien ". Certes, un peu plus musclé que l’original. On vous laisse juge en attendant de pouvoir voir les Julien en live. Cet été, au Festival de Dour, si tout va bien…

Retrouvez les Juliens en guest-star dans Hep Taxi, ce dimanche 25 avril à 20h40 sur La Trois et en replay sur RTBF Auvio !

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK