La chanteuse Nicoletta, de Thonon-les-Bains aux scènes du monde entier

L’interprète de Mamy Blue et d’Il est mort le soleil célèbre ses 54 ans de carrière cette année. L’occasion de publier un livre de souvenirs, Soul Sister paru au Cherche-Midi et d’entraîner Hep Taxi dans le Saint-Germain-des-Prés de ses débuts.

"J’avais un grand sens de l’aventure. J’étais très culottée" se rappelle Nicoletta. On ajoutera une certaine dose d’insouciance. Qui n’en a pas à 20 ans ? C’est l’âge de Nicole Grisoni lorsqu’elle monte en stop sur Paris pour embrasser son destin. La jeune savoyarde laisse derrière elle, une enfance bucolique sur les contreforts alpins, les chorales paroissiales où elle chantait enfant ainsi qu’une adolescence turbulente jalonnée d’établissements scolaires tenus par des bonnes sœurs à poigne dont elle garde un souvenir cuisant.

Paris, la ville de tous les espoirs

Nicoletta quitte aussi et surtout, sa grand-mère adorée, Claudia qui l’a en partie élevée. Sa maman, déficiente mentale, vient de décéder. " C’était une femme douce, adorable, ma petite maman. Moi, je l’aimais beaucoup parce qu’elle était extrêmement affectueuse. Et ça, ça n’a pas de prix ". Son père, cet inconnu, le voisin d’en face qui ne l’a jamais reconnue, ça fait un bail qu’elle l’a zappé. Depuis le jour où elle a tenté de l’aborder en rue, dans son village de Vongy. Osant un timide " Bonjour papa ",  la gamine se prend une claque magistrale. " J’avais 8 ans et il m’a répondu : " hé merde ! ". Je me suis dit : " il est bête cet homme-là. Moi, j’en veux pas comme père " tirant un trait définitif sur son géniteur.

Arrivée à Paname, elle fait une nuée de petits boulots dont DJ dans les clubs en vogue de Saint-Germain-des-Prés. Oiseux de nuit,  Nicoletta fait aussi des bœufs improvisés avec ses amis musiciens, Guy Marchand, Pierre Vassiliu, Nino Ferrer, Carlos ou encore Antoine. L’un d’entre eux lui suggère de démarcher les firmes de disque. C’est Eddy Barclay qui succombera à la puissance de sa voix. Il ne le regrettera pas puisque en 1967, Nicoletta caracole en tête des hit parades avec La Musique. La chanteuse fera ses armes scéniques sur les premières parties d’Adamo et de Johnny à qui elle rend d’ailleurs un bel hommage dans son ouvrage " Soul Sister " (Ed. Cherche-Midi). Comme dans notre taxi. Au rayon des anecdotes, nul ne sera déçu. Réputée pour sa gouaille et son franc parlé, Nicoletta ne se fait pas prier pour évoquer ses souvenirs.

2 images
Nicoletta © Martin Godefroid

La renommée mondiale et les à-côtés

Avec ses tubes, Il est mort le soleil (1967) repris en anglais sous le titre The Sun Died par Ray Charles, son maître à chanter, Ma vie est un manège(1970) et Mamy Blue, elle accède au rang de star internationale. L’artiste se mue également en femme d’affaire à travers la création de son propre label, Rapa Nui qui éditera entre autres les musiques du brésilien Jorge Ben dont Nicoletta a repris la chanson, Fio Maravilla en 1973.

Durant les années 80, Nicoletta pose sa voix sur Idées noires de Bernard Lavilliers. Elle participe également à l'opéra de Kurt Weill et Bertolt Brecht, Grandeur et décadence de Mahagonny et interprète le personnage d’Esmeralda dans la comédie musicale Quasimodo composée par William Sheller. Tout ça, en parallèle de ses albums et ses tours de chant. Car si elle se fait plus rare dans les médias, jamais, elle ne se coupe de son public. Côté albums, leurs sorties s’espacent jusqu’au dernier, Ici et ailleurs publié en 2013. Pour cet ultime opus, Nicoletta s’offre un lifting musical. Mâtiné de sonorités hip-hop, il fut réalisé et composé par DJ Kimfu qui collabore avec Joey Starr. Ce dernier chante en duo avec elle sur La voix des anges.  

Entre le rappeur et la grande dame de la chanson française ça a été le coup de foudre amical. Ces deux fortes personnalités ne pouvaient que s’accorder. Qui plus est, Joey qui a grandi avec Nicoletta et son Mamy Blue dans les oreilles, s’en est inspiré pour écrire son Mamy. Et la chanteuse d’y entonner son célèbre refrain aux accents bluesy. Elle qui fut subjuguée, adolescente, par Elvis, le blues et le jazz a renoué avec ses amours de jeunesse. Ces dernières années, Nicoletta se produit dans les églises accompagnée d’une chorale Gospel. La seule blanche a avoir une voix de noire, selon son ami, Ray Charles, n’attend plus que l’autorisation sanitaire pour repartir en tournée.

Retrouvez Nicoletta dans Hep Taxi ce dimanche 23 mai à 20h40 sur La Trois et en replay sur RTBF Auvio !

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK