Hep Taxi : Justine Henin / Vidéos

Justine Henin
Justine Henin - © Tous droits réservés

Le dimanche 08 juillet 2012 à 22.45 sur La Deux

Découvrez à nouveau votre championne préférée dans Hep taxi ! l

Les deux vraies Justine Hénin s’y confrontent : la sportive ultra volontaire qu'elle a été et celle qu'elle souhaite devenir dans sa nouvelle vie, en dehors des courts de tennis. Très à l'aise en compagnie de Jérôme Colin, elle lui confie ses regrets mais aussi les rêves qu'elle a pour l'avenir. Justine Hénin est une star mondiale qui a hissé le tennis belge féminin jusqu'à des hauteurs inespérées. Elle a remporté quatre fois le Roland-Garros, une médaille d'or aux jeux olympiques,  une multitude de victoires étonnantes, mais surtout, le cœur des Belges. Les plus grands champions, comme Federer ou McEnroe, ont salué la qualité exceptionnelle de son jeu. Y aura-t-il un jour une autre Justine dans le tennis belge ?

Justine a gardé des goûts simples. Maintenant qu'elle peut se permettre quelques écarts, c'est vers une friterie bruxelloise renommée qu'elle se dirige dans le taxi de Jérôme Colin. La Belgique reste sa terre de prédilection. Elle a tellement voyagé et pourtant, elle ne se voit pas vivre ailleurs. Le temps des compétitions, des sacrifices, des entraînements éreintants est maintenant passé, et Justine, tendrement surnommée Juju par ses admirateurs, laisse derrière elle une carrière d'exception, mais reste très active. On vient de la voir comme consultante au Roland Garros et elle s’investit toujours autant dans son association " Justine for Kids ". Mais la championne ultra volontaire est toujours là. Un trait de caractère aussi fort ne saurait disparaître.

Manifestement, Justine Hénin était née pour gagner. Toute petite déjà, elle semait la terreur sur les terrains de foot alors qu'elle jouait dans des équipes de garçons. Et pour aller jusqu'à la victoire, elle était déjà capable de pousser parfois l'effort jusqu'à se rendre malade. Ni sa petite taille, ni des problèmes de tendon releveur du pied droit (ce qui est un handicap pour une joueuse de tennis), ni la tragédie du décès de sa maman alors qu'elle n'avait que 13 ans, ne l'ont arrêtée. Son fabuleux revers à une main, sa capacité à retourner des situations qui parfois paraissaient désespérées au cours de certains matches, ses combats acharnés, sont rapidement devenus célèbres dans le monde entier, ainsi que son fidèle entraîneur et ami Carlos Rodriguez.

Dans Hep Taxi! , Justine revient sur son parcours et admet que la souffrance a occupé une grande place dans sa vie. Longtemps, elle a cru que pour vivre, il fallait souffrir. Aujourd'hui, elle met de côté la citation de Helen Keller, " la vie est audacieuse ou elle n'est rien ", qui l’ a accompagnée toutes ces années, et souhaite se poser, lâcher prise, mettre de côté cette envie qu'elle a de vouloir être toujours une étape encore plus loin. Elle voudrait rattraper toute cette culture qu'on ne lui a pas laissé le temps d'assimiler et qui l'intrigue. Elle se sent une fibre artistique à découvrir, elle aime écrire et a un rapport particulier aux mots. Mais elle avoue en rigolant, que le détachement qu'elle souhaite atteindre n'est pas encore tout à fait là. D'ailleurs, elle déteste toujours perdre… même aux cartes.

En bonus : une interview exclusive de Jérôme Colin.