Cyril Dion, cinéaste engagé dans la sauvegarde de l'humanité

Cyril Dion, cinéaste engagé dans la sauvegarde de l'humanité
2 images
Cyril Dion, cinéaste engagé dans la sauvegarde de l'humanité - © Tous droits réservés

Il y a deux ans, Hep Taxi embarquait Cyril Dion, l’écrivain et coréalisateur du film phénomène Demain, César du meilleur documentaire 2016. L’occasion de repenser le monde à travers le parcours de celui qui est devenu malgré lui, l’une des figures emblématiques du militantisme écologique.

Policier ou pompier, des métiers rêvés par des légions de petits garçons à l’exception du gamin qu’était Cyril Dion. "Moi, je voulais être éboueur. Quand j’avais 5 ans, je trouvais que c’était trop bien leur truc." Son jeu favori était de singer le ballet des collectes de poubelles scruté à travers les fenêtres de l’appartement familial de Saint-Germain-en Laye. Et en tenue de combat, s’il vous plait ! "J’avais un bonnet et des gants et je jetais les coussins sur le lit de mes parents. C’était déjà mon truc, ramasser les déchets", plaisante-t-il. 

Avec un père gestionnaire de patrimoine qui s’est activé à "rendre les riches encore plus riches, tout le contraire de ce que je fais maintenant", notre invité aurait pu s’égarer. C’était sans compter sur son humanisme et l’influence de sa mère, une assistante-sociale/artiste-peintre amateur qui l’a initié à l’art dès sa tendre jeunesse. À 12 ans, Cyril émet le désir d’être écrivain. Adolescent, il écrit des poèmes. Un genre littéraire dont il ne s’est jamais détourné. En témoigne la publication de son recueil de poésie, "Assis sur le fil", en  2014,  aux éditions La Table ronde.

"La poésie, c’est ce qui me permet de survivre", affirme celui qui est aujourd’hui notamment le codirecteur de la collection "Domaine du possible" chez Actes Sud. La maison d’édition Arlésienne réputée pour la qualité de son catalogue a publié son essai, "Petit manuel de résistance contemporaine : Récits et stratégies pour transformer le monde" (2018). Mais aussi son premier roman, Imago (2017) qui développe sous le mode de la fiction, les relations intra-communautaires entre juifs et musulmans. Dion maîtrise son sujet pour avoir été le coordinateur de la Fondation Hommes de Paroles œuvrant pour la paix et le dialogue au Proche-Orient. Cyril est par ailleurs le cofondateur avec Pierre Rabhi, du mouvement écologiste Colibri qu’il a dirigé pendant sept ans, jusqu’en 2013. Leur mission : encourager le changement, la transition écologique et sociétale dans une perspective individuelle et collective

Fort de son expérience, il commence dès 2010 à plancher sur le scénario de "Demain". Sacré César du meilleur documentaire 2016, son film militant co-réalisé avec l’actrice Mélanie Laurent fut non seulement un succès cinématographique mondial et une folle aventure dont il nous contera en détails les rebondissements. Mais il a aussi et surtout éveillé les consciences de plus d’un million de spectateurs sur l’état alarmant du vivant et de la planète. Tant et si bien que certains citoyens ont développé des projets concrets dont fait écho le second documentaire de Cyril Dion, "Après demain" réalisé avec la journaliste Laure Noualhat

"Tout ce qu’on peut faire à la plus petite échelle possible, il faut le faire et ça veut dire qu’on peut reprendre le pouvoir", nous rappelle-t-il. Une reprise en main qui privilégie l’humain face au capitalisme et à sa consommation outrancière imposée par nos sociétés perverties par le pouvoir et le profit. Le coronavirus a pointé la vulnérabilité de notre espèce et les limites des stratégies politiques et économiques à l’échelle planétaire, c’est le moment ou jamais de se remettre en question, d’opérer un changement radical de direction. Ça tombe bien. Cyril Dion nous livre quelques pistes pour accéder au bonheur. Rien que ça !

Retrouvez Cyril Dion en replay sur RTBF Auvio et sur la chaîne Youtube d’Hep Taxi !

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK