"La tentation du réel" : un documentaire qui nous plonge au cœur du célèbre tableau de l'Agneau mystique

La tentation du réel. L’Agneau mystique des frères Van Eyck
3 images
La tentation du réel. L’Agneau mystique des frères Van Eyck - © Tous droits réservés

Pour ce dernier rendez-vous de Fenêtre sur Doc de l’été", Caroline Veyt nous propose un film féerique et envoûtant où il sera question d’art et d’histoire ancienne. Réalisé par Jérôme Laffont et Joachim Thôme, " La tentation du réel. L’Agneau mystique des frères Van Eyck " offre un voyage fascinant au cœur d’un des plus grands chefs d'œuvre de la peinture. 

Depuis sa création par les frères Van Eyck en 1432, le retable de l’Agneau mystique n’a cessé d’impressionner le public par son incroyable réalisme et sa richesse infinie de détails. Après plus de de sept années d’une intense restauration, il a retrouvé sa splendeur d’origine et constitue toujours un des attraits touristiques majeurs de la ville de Gand.

Ce film nous propose une plongée dans l’univers des Van Eyck. Grâce à un dispositif exceptionnel de projections, des spécialistes de l’art et des artistes aussi prestigieux que David Hockney se trouvent littéralement immergés à l’intérieur du tableau. Tant l’image que le son nous propulsent ainsi dans un voyage multisensoriel au cœur de cette œuvre révolutionnaire. 

La tentation du réel. L’Agneau mystique des frères Van Eyck : un film à voir le lundi 31/08 sur La Trois à 22H25 et à revoir sur Auvio 

Rencontre avec les réalisateurs Jérôme Laffont et Joachim Thôme

D'où est née cette envie de consacrer un film à ce tableau des frères Van Eyck ?

Il y a tout d’abord une passion commune pour la Renaissance dans le Nord de l’Europe et pour la peinture des primitifs flamands. Par ailleurs, au sein de ce courant artistique, la peinture de Jan Van Eyck nous fascine depuis longtemps, et plus particulièrement l’Agneau Mystique qu’il a réalisé avec son frère Hubert. Son réalisme est tout simplement époustouflant et extrêmement novateur pour l’époque. Il faut bien imaginer que cette œuvre a été réalisée très tôt, en 1432, à une époque où le Moyen-âge cède doucement la place à la Renaissance. On est encore en pleine de guerre de Cent Ans. C’est incroyable qu’une telle peinture ait pu voir le jour si précocement et c’est ce mystère qui nous a interpellé et qui est au cœur de notre film.

C’est un monde à lui tout seul dans lequel on peut se perdre pendant des heures

Votre dispositif de réalisation fait qu'on a l'impression d'être dans le tableau. Comment avez-vous procédé et surtout quelle était la principale motivation ?

L’Agneau Mystique est un tableau immense de près de 5 mètres sur 4 qui présente une multitude innombrable d’objets, de signes et de figures. C’est un monde à lui tout seul dans lequel on peut se perdre pendant des heures. Il recèle tellement de détails que les experts qui l’étudient depuis des décennies nous avouaient durant le tournage en découvrir encore aujourd’hui. C’est pour dévoiler cet univers incroyablement varié que nous avons imaginé projeter des détails ou des parties du retable sur un vaste écran, et de placer des experts devant pour les faire parler. Il s’agissait en quelque sorte d’inverser les rapports d’échelle habituels et d’immerger à la fois le spectateur et les spécialistes dans la peinture. Nous avons donc fait fabriquer un écran de 10 mètres sur 5 et avons tourné en studio pendant près de deux semaines. Pour les images projetées, nous avons pu profiter des clichés du retable en très haute définition qui avaient été faits tout au long de la restauration.

"Jan Van Eyck était un précurseur de la mise en scène des images"

Un de vos interlocuteurs déclare que si Jan Van Eyck était né au 20è ou 21è siècle, il aurait été un des plus grands réalisateurs de cinéma. C'est votre sentiment aussi ? Au fond, ce tableau raconte l'histoire d'une époque ?

En effet, Jan Van Eyck est une sorte de documentariste de son temps. En regardant son travail, on peut savoir précisément comment les gens s’habillaient ou la façon dont les maisons étaient décorées. Mais c’est aussi un formidable metteur en scène. Il suffit de voir avec quelle maestria il compose la scène de l’Annonciation par exemple, les expressions sur les visages, le positionnement des objets dans la pièce, le choix du point de vue, et l’éclairage choisi pour l’ensemble. On se croirait véritablement sur un studio de tournage à Hollywood ou sur un plateau de photographie. Jan Van Eyck est à coup sûr un très grand précurseur de la mise en scène des images.

On ne va spoiler la fin, mais la révélation du peintre anglais David Hockney est un vrai scoop non ?

Ce n’est pas véritablement un scoop étant donné que David Hockney travaille sur la question des outils employés par les peintres depuis de longues années et qu’il en a tiré un livre passionnant. Par contre, à notre connaissance, c’est la première fois que David Hockney en parle dans un film consacré à Van Eyck. Mais nous n’irons pas plus loin, nous risquerions de trop en dire…

 

La tentation du réel. L’Agneau mystique des frères Van Eyck : un film produit par Les Productions du Verger, Supermouche productions et Visualantics en coproduction avec la RTBF

Suivi à 23H40 de : Le vertige de Stendhal d’Alexis Taillant et Hélène Harder

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK