Stromae : son témoignage poignant sur les problèmes de santé qu'il a subis

Stromae témoigne sur le traitement anti-paludisme qui l’a rendu malade
4 images
Stromae témoigne sur le traitement anti-paludisme qui l’a rendu malade - © Tous droits réservés

Victime d’effets secondaires d’un traitement anti-paludisme en 2015, le chanteur belge revient sur cet épisode dans le documentaire "Malaria Business" afin de sensibiliser le plus grand nombre aux effets potentiellement néfastes du Lariam.

Tout débute en juin 2015, l'auteur-interprète de Papaoutai est en pleine tournée en Afrique.

Le chanteur a pris du Lariam, un médicament pour lutter contre la malaria. Un traitement qui provoquera chez lui de graves effets secondaires, tellement importants que sa santé mentale s'en retrouve altérée, au point d'avoir envisagé le suicide.

Il n’était plus lui-même

"Mon frère a eu le déclic, il s'est rendu compte qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas. Et je pense que s'il n'avait pas été là, j'aurais.. je me serais sans doute suicidé cette nuit-là, c'était sûr. Je pèse bien mes mots quand je dis ça" explique-t-il.

Deux ans plus tard, il témoigne

Depuis, Stromae est en pause carrière, et les effets secondaires du Lariam ne sont pas encore tout à fait estompés.

C’est pourquoi il a accepté de parler de son expérience dans ce documentaire de "Doc shot", votre nouveau rendez-vous de l’info, afin d’éclaircir sa situation personnelle et surtout sensibiliser le plus grand nombre aux effets secondaires potentiellement nocifs de ce médicament.

L’Artemisia : un remède naturel contre la malaria ?

Aujourd’hui encore, le paludisme (malaria) reste une maladie mortelle dont les premières victimes sont les enfants. Plus de 70% des décès dus au paludisme concernent des enfants de moins de 5 ans.

En 2017, la maladie continue de tuer, le parasite qui la provoque devient résistant à la plupart des médicaments et le vaccin promis pour 2018 s’avère décevant.

Pendant ce temps, des chercheurs africains, américains et européens révèlent qu’une simple tisane d’Artemisia peut prévenir et soigner le paludisme. Mais cette plante est déconseillée par l’OMS et interdite en France et en Belgique.

En racontant l’histoire de l’Artemisia et de ceux qui se battent pour que cette plante soit largement diffusée, ce documentaire présenté par François Mazure met au pied du mur les institutions qui tentent de lutter contre le paludisme depuis 50 ans.

Doc shot : le nouveau défi de François Mazure

Tous les jeudis soir sur La Une, en deuxième partie de soirée, François Mazure vous fixe à partir du 11 janvier, ce nouveau rendez-vous dédié aux documentaires d’investigation et aux grands reportages de société.

Pour ouvrir la série, François propose de découvrir cette enquête passionnante consacrée au traitement de la malaria et à ses enjeux.

"Malaria Business" est à retrouver le jeudi 11 janvier à 22h30 dans "Doc shot".

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK