ONDES DE CHOC. L'après 22 mars

Malika Attar et Christian Decobecq, directeur du service d'identification des victimes
Malika Attar et Christian Decobecq, directeur du service d'identification des victimes - © Tous droits réservés

Le mercredi 8 mars, dès 19h55 sur la Une, Malika Attar vous donne RDV dans un "Devoir d’enquête" spécialement dédié aux témoins-clés : ceux qui ont été touchés, ceux qui sont intervenus sur place, ceux qui tentent d’aider par leurs recherches sur le terrorisme et ceux qui créent des ponts entre les communautés. Une enquête de terrain pour comprendre comment on se relève d’une telle blessure et comment on se reconstruit un an après les attentats.

Le 22 mars 2016 à 07h58 puis à 09h11 : deux attentats terroristes frappent de plein fouet la Belgique. Pour la première fois. Sous l’effet de ces bombes, la vie d’Eddy, de Bernadette, de Julien, de Karol, de Cindy, de Philippe… va être bouleversée.

Ce jour-là, certains ont souffert dans leur chair, d’autres dans leur cœur.  Ils sont victimes, proches de victimes, ambulanciers, infirmiers, médecins, policiers, simples passants.

Un an plus tard, ils ont accepté de décrypter l’onde de choc qui a changé le cours de leur existence. Une onde de choc qui en a créé tant d’autres. Souvent impensables.

Tout est à reconstruire. A l’intérieur comme à l’extérieur. Car aujourd’hui la société belge vit avec cette menace, parfois même cette peur.

Tout au long de ce Devoir d’Enquête spécial, de grands témoins poseront aussi leurs constats, comme le procureur fédéral, Frédéric Van Leeuw.

Les équipes de Devoir d’Enquête signent collectivement ce documentaire qui laisse la parole à ceux pour qui -ce jour-là- a tout changé : des mots d’histoires individuelles qui nous concernent tous.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK