Nordahl Lelandais, maître de la manipulation?

Nordahl Lelandais, un homme aux multiples visages !
3 images
Nordahl Lelandais, un homme aux multiples visages ! - © Tous droits réservés

Automne 2017, voilà trois mois que la petite Maelys, 8 ans, a disparu. Est-elle toujours vivante ? Est-elle séquestrée par un pédophile ? Un Dutroux sévit-il du côté de Grenoble ? L’emballement médiatique est total, comme au temps de l’affaire Grégory.

Depuis la disparition de la jeune fille, un suspect attire tous les regards : Nordahl Lelandais, 35 ans. C’est la deuxième fois qu’il est arrêté dans ce dossier. De nombreux indices troublants l’accusent. Mais le doute subsiste.

« MON FILS N’EST PAS UN MONSTRE ! »

Le suspect " numéro 1 " nie tout. Il a réponse à tout. Ses versions successives restent plausibles. De plus, ses proches le défendent bec et ongles. Pour eux, c’est un super copain qui aime la fête et les bagnoles. Christiane, sa mère est persuadée qu’il est innocent. Elle annonce devant une meute assoiffée de caméras qu’elle va interroger Nordahl en prison pour connaître la vérité. " Mon fils n’est pas un monstre ! ". Peu après, elle déclarera avec une conviction redoublée : " Il m’a dit : ‘Je t’assure Maman, je ne peux pas faire une chose pareille’. Je pense que s’il était coupable de quelque chose, il aurait la tête qui changerait, il serait différent. Il ne pourrait mentir à ce point-là. Je l’aurais ressenti comme différent. Mais là, non ! "

Le cœur d’une mère peut-il se tromper ?  Les prochains événements prouveront que Nordal Lelandais est en mesure de manipuler n’importe qui, même celle qui lui a donné le jour…

UN DEBUT DE PREUVE

Alors que la petite Maelys reste introuvable depuis plus de six mois, l’acharnement de la Police scientifique va finalement être récompensé. Les entrailles de la voiture de Lelandais parlent. Une infime trace de sang est retrouvée dans un endroit improbable du coffre du véhicule. Devant cet élément matériel irréfutable, Lelandais consent à donner une nouvelle version. Oui, il a emmené la petite fille voir ses chiens. Sur la route, il l’a giflée. Elle est morte. Mais c’est un accident… L’enquête rebondit, mais elle subit toujours le tempo des mensonges et des revirements de Lelandais. Et cela va continuer…

L’HOMME AUX MILLE VISAGES

Tout le passé de ce maître-chien viré de l’armée est à présent déballé.  Un homme aux multiples visages. Un véritable caméléon. " Nono le barjo " pour ses vieux copains et Tyron 973 pour ceux qui   suivent ses vidéos hébergées sur un site porno amateur. C’est aussi un dragueur compulsif qui adapte avec brio son comportement et son histoire à chacune de ses conquêtes, hommes ou femmes. D’autre part, ce dealeur et consommateur de drogues a déjà été condamné pour incendie volontaire. On découvre aussi qu’il a commis des abus sexuels sur une de ses petites nièces. Des attouchements qu’il a filmés avec son smartphone.

De telles révélations ne manquent pas de ramener à la surface de nombreux " cold cases " en région Auvergne-Rhône-Alpes. Lelandais devient vite le premier suspect dans la disparition du Caporal Arthur Noyer disparu à la sortie d’une boîte de nuit de Chambéry en avril 2017. Confondu par la comparaison minutieuse du bornage des gsm de la victime et de l’auteur potentiel, Nordahl Lelandais passe à table, mais n’avale pas tout le menu.  Oui, il a pris le caporal en auto stop. Et puis, il y a eu une bagarre. Cela s’est mal terminé. Un accident, une fois de plus…

LELANDAIS : COMBIEN DE « COLD CASES » ?

Sans l’avancée de la technologie, Lelandais serait encore dans la nature et deux crimes non résolus. Aujourd’hui, vingt dossiers de disparition inquiétante montrent des liens possibles avec le ravisseur de la petite Maelys. Ces enquêtes risquent toutefois de stagner de très nombreuses années encore. Et il ne faut pas compter sur des aveux spontanés de Nordahl Lelandais. Il demeure le maître du temps. La police scientifique fait ce qu’elle peut. Malgré ses progrès impressionnants, elle n’est pas encore en mesure de lire dans la tête de celui qui pourrait être un des pires tueurs en série de France.

Christianne Lelandais, sa maman, s’est finalement rendue, en partie, à l’évidence : " S’il a fait tout ce dont on l’accuse, c’est qu’il doit être malade ". Ce n’est pas l’avis des psychiatres…

Pour Devoir d'enquête, Emmanuel Allaer, journaliste.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK