Laura, victime de maltraitance : non- assistance à personne en danger ?

Laura, victime de maltraitance : non- assistance à personne en danger ?
4 images
Laura, victime de maltraitance : non- assistance à personne en danger ? - © Tous droits réservés

Quand on la rencontre pour la première fois, Laura, 19 ans, nous dit d’emblée : " Je ne connais pas l’amour d’un parent mais je connais très bien la maltraitance d’un parent ". Son histoire est bouleversante et choquante.

C’est une de ces histoires qui ne devrait jamais arriver. Ce fut un véritable fiasco ! Laura a subi 10 ans de calvaire alors que les services sociaux et la justice savaient que les enfants étaient en danger. La mère avait déjà été condamnée pour maltraitance. Et l’entourage de la famille avait alerté à de multiples reprises.

L’école et le médecin de Laura ont tiré la sonnette d’alarme

Le médecin de famille, Marie-Anne Benne n’a jamais pu oublier Laura, cette " petite fille taiseuse qui intériorisait tout ". Elle et ses frère et sœurs ne grandissaient pas normalement. Quand le docteur constatait des hématomes, " la maman disait que c’était les enfants qui se faisaient les coups. A chaque fois, j’ai interpellé les services sociaux ", nous dit Marie-Anne Benne en soupirant.

A l’école, les enfants avaient toujours faim. Le directeur précise qu’ils " volaient de la nourriture dans les mallettes de leurs camarades. Il n’était pas rare de voir l’un d’eux se glisser en-dessous de la table pour ramasser les miettes ". Comme le médecin, les enseignants ont alerté les services sociaux.

L’école et le médecin se plaignent de ne pas avoir été entendus. Un responsable des services sociaux leur aurait dit : " Faites votre travail, nous nous occupons du nôtre ".

Dysfonctionnement ou non-assistance à personne en danger ?

En 2013, les parents de Laura ont été condamnés à 10 ans de prison. Le frère du père a lui aussi été reconnu coupable d’une partie des sévices. Il a été condamné à 6 ans de prison. Était-ce les seuls responsables du drame ? Lors du procès, l’avocat de l’oncle de Laura, Me Renaud Duquesne avait crié au scandale. Selon lui, si le calvaire des enfants avait duré des années, c’était peut-être aussi la faute des services sociaux et de la justice. " On n’était pas loin de la notion de non-assistance à personne en danger " dit-il encore aujourd’hui. A l’époque, le Procureur Général de Liège, Christian de Valkeneer avait promis de faire toute la lumière sur cet énorme fiasco. Les conclusions de son enquête n’ont jamais été communiquées. Aujourd’hui, 7 ans plus tard, Laura veut des réponses : " Je veux savoir pourquoi personne n’a fait le pas de venir me sauver ". Devoir d'enquête l’a suivie durant sa quête.

 

Devoir d'enquête, mercredi 4 décembre dès 20h20 sur La Une 

"Pourquoi personne n'a sauvé Laura" , une enquête de Martine Ernst et Axel Van Weyenbergh

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK