"Condamnés à tort?" et "Au coeur de Daesh avec mon fils", deux reportages qui vous ont particulièrement marqués au cours de cette saison...

Le procès des frères Marco et Francis Gottschalk
5 images
Le procès des frères Marco et Francis Gottschalk - © Tous droits réservés

L’affaire Gottschalk est-elle une terrible erreur judiciaire ? Deux frères, Francis et Marco Gottschalk ont-ils passé de longues années derrière les barreaux... pour rien ! Devoir d'enquête a rouvert le dossier. A voir mercredi 7 juin à 20H30

Depuis plusieurs mois, Francis et Marco Gottschalk espèrent être innocentés grâce à un témoignage incroyable qui survient plus de 20 ans après les faits. Un témoin affirme que les 2 frères ont été condamnés à tort à 20 et 15 ans de prison pour un crime odieux commis le 3 septembre 1992, en région liégeoise.

Au procès, avec leur sale gueule et leur langage de truand, les frères Francis et Marco Gottschalk avaient vraiment le profil de coupables. La Cour d’Assises de Liège les a condamnés, en 2000, à 15 et 20 ans de prison, pour avoir tué un jeune homme de 17 ans et blessé grièvement son cousin. C’était le soir du 3 septembre 1992, sur une petite route de campagne, en région liégeoise.

 

Au lendemain de leur condamnation, très en colère, Marco Gottschalk menace clairement de se venger contre celui qui les aurait accusés à tort, un certain Sébastien Petit, un copain. Son frère Francis, lui, se met en grève de la faim et clame sans cesse leur innocence dans des centaines de lettres adressées à la presse et au monde judiciaire. Des journalistes et avocat décident de se battre à leurs côtés pour tenter de prouver leur innocence.

Aujourd’hui, Francis Gottschalk est libre mais son frère purge encore la fin de sa peine à la prison de Namur. Les deux frères sont loin d’être résignés. Ils veulent que la justice répare son erreur. Ils espèrent toujours être blanchis pour sauver l’honneur de leur famille. Sinon…

" Condamnés à tort ? ", un Devoir d'enquête signé Martine Ernst et Axel Van Weyenbergh.

 

Au coeur de Daesh avec mon fils

Après 9 mois en enfer, au cœur de “l’Etat Islamique” avec son fils de 4 ans, Laura est revenue en Belgique. Cette jeune femme de la région de Charleroi est rentrée dégoûtée de ce qu’elle a vu et vécu en Syrie : la barbarie, le sort réservé aux femmes, les bombardements, la misère, les mensonges et la perversité du groupe terroriste.

 

S’installer dans le " Califat " Laura, 29 ans au moment de quitter la Belgique, l’avait pourtant choisi. " Je n’en pouvais plus, je ne pensais qu’à me débarrasser des problèmes que j’avais ici. Là-bas, on se sent fort, on a du pouvoir, ici je n’étais personne ". Cette soif de reconnaissance n’est qu’un des leviers utilisés par Daesh pour recruter les jeunes. Dans ce document exceptionnel, la jeune femme se confie à notre équipe, sans tabou et à visage découvert. Elle explique les raisons qui l’ont poussée à rejoindre le groupe terroriste mais aussi celles qui l’ont amenée à fuir. Un témoignage fort et essentiel pour comprendre le phénomène de radicalisation violente qui ronge notre monde.

" Au cœur de Daesh, avec mon fils ", un Devoir d’enquête de Catherine Lorsignol et Jean De Waele.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK