Zed Yun Pavarotti : " Si je deviens une légende un jour, c’est avec ce que j’aurais de plus pur."

C’est au cœur de Namur que le Stéphanois, Zed Yun Pavarotti, s’est livré pour une interview exclusive à Marie Frankinet.

 

Dans cette interview, le chanteur revient sur le succès de son album "French Cash" et son nouveau projet "Beauseigne".

 
Un style atypique, alliant le rap et la mélancolie influencé d’univers tous plus différents tels que le métal pour ce côté "grandiose", la musique classique, le rap et le rock anglais avec des artistes comme Oasis et Jake Bugg.
 

J’aime le côté bazar très organisé dans le rock anglais.

Une musique et un univers où tout est pensé par l’artiste, tant au niveau musical que scénique, "un bordel construit" comme le dit Zed Yun Pavarotti qui tient à rester libre dans tous ses projets.

Il revient également sur sa relation avec son public à travers les réseaux sociaux, l’artiste n’est pas très à l’aise avec les réseaux sociaux et son public le sait ! Il entretient une sorte de "jeu" entre lui et son public car ces derniers connaissent bien son côté réservé.

Le chanteur ne veut pas d’une dépendance aux différents réseaux sociaux et évite d’y passer trop de temps.

Les photos sur les réseaux sociaux, c’est un monde qui n’est pas à nous, qui n’existe pas. Tu ne sais pas ce qu’il s’est passé derrière la photo.

 

Une interview complète à retrouver tout de suite en exclusivité pour Décibels !

Redécouvrez les Quotidiennes et le live de Zed Yun Pavarotti sur Auvio !

 

 

 

 

 

 

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK