The Subs: "Oublier où on est et se perdre dans la musique"

"Oublier où on est et se perdre dans la musique"
3 images
"Oublier où on est et se perdre dans la musique" - © Tous droits réservés

C’est en toute décontraction que le groupe The Subs a répondu aux questions de Marie Frankinet lors de son passage dans Décibels. Une interview long format dans laquelle, nous avons pris le temps de revenir sur leur concert au Pukkelpop cet été, leurs nouveaux titres, les collaborations, etc…

Un concert de dingue!

Ce concert en festival était une sorte de retour car cela faisait longtemps que The Subs ne s’étaient plus produit au Pukkelpop… mais même si le temps passe, les fans eux ne les avaient pas oubliés et ils étaient nombreux sous la tente du festival pour les applaudir.

Un concert qui rassemblait les fans de la première heure et les nouveaux mais aussi de nombreux guests !

Sur scène, c’était vraiment la fête ! Tout le monde rentrait, sortait, faisait des voix ! Il y avait une bonne ambiance 

Parmi les guests, leur ami " mon colonel " était présent pour le titre " The Pope of the Dope ". Un moment haut en couleur puisqu’ils lui avaient confectionné un trône pour l’occasion !

On adore l’absurde 

On est dès lors pas surpris d’apprendre qu’ils préfèrent jouer dans les festivals plutôt qu’en salle…  

Pour quoi revenir avec un nouvel album maintenant ?

Ces dernières années, Jeroen De Pessemier n’a pas chômé. Il a entre autres produit le dernier " Oscar and the Wolf " mais s’il adore travailler avec d’autres personnes, il a toujours un besoin irrésistible à revenir bosser avec ses deux comparses de The Subs. Il n’y a pas vraiment eu d’élément déclencheur, c’était juste le bon moment pour revenir…  

 

Entre pop et électro

La musique de The Subs s’est toujours située entre une musique pop et une musique dédiée aux Clubs. La difficulté pour le groupe est de trouver le juste équilibre entre les deux.

J’entends souvent : " je n’aime pas trop la dance mais votre concert était vraiment cool ". C’est parce qu’on est dans cette zone d’équilibre.

Pour ces nouveaux morceaux, le groupe s’est entouré de nombreux guests. Un choix qui se fait la plupart du temps par des essais/erreurs. Mais la clé pour bosser avec eux c’est l’énergie et la motivation. Ils travaillent souvent avec des voix fortes. Exception toute fois avec Yves Paquet que Jeroen a rencontré lors d’un concours sur Studio Brussels…

J’ai ressenti quelque chose dans sa voix, une émotion 

Dans cette interview, Marie Frankinet revient aussi sur leur hit " The Pope of the Dope " ou Face of the Planet ", sur leur conception, sur l’état de transe de leur public dès les premières notes de ces chansons,… et sur comment The Subs envisage la suite. Découvrez tout ça et bien plus dans l’interview long format à regarder tout de suite et sans modération !

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK