Culture Club : le jeu vidéo est-il une affaire de mecs ?

Cette semaine, Marine Guiet s’est demandé : en 2020, les jeux vidéo sont-ils encore une histoire de mecs ? Et la conclusion est sans appel, oui ! Même si presque la moitié des joueurs sont des femmes : les personnages sont hypersexualisés, dans certaines communautés les femmes se font harcelées et les femmes sont absentes de l’industrie du jeu vidéo.

Selon une étude du SELL, Syndicat des éditeurs de logiciel de loisirs, 47% des joueurs sont des femmes en France. Dans l’industrie du jeu vidéo, cette parité est loin d’être atteinte. Dans les studios français, on compte 15% de femmes, même si le nombre ne cesse d’augmenter, il reste bas. Ce manque des femmes peut s’expliquer par le cliché selon lequel ce secteur est réservé aux hommes de sa pratique à sa conception. Une association a décidé de changer la tendance, c’est Women in Games France. Cette association de professionnel·le·s œuvre pour la mixité dans l’industrie du jeu vidéo en France. Leurs moyens d’action sont la formation, les rencontres, la sensibilisation, l’éducation et l’entraide.

 

Propos sexistes envers les joueuses

Les femmes sont nombreuses à jouer aux jeux vidéo, mais elles sont harcelées dans certaines communautés de gamers. Dès qu’une femme parle lors de certains jeu vidéo multiplayer en ligne, elles se font draguer, insulter et embêter parce qu’elles sont des femmes. Certaines d’entre elles partagent ce harcèlement constant sur leurs réseaux.

Lara Croft

Les personnages des jeux vidéo sont souvent hypersexualisés. Les hommes sont machos, musclés et violents, tandis que les femmes sont souvent en peu habillées, sensuelles et soumises. Un personnage qui a évolué au cours de ces 20 dernières années c’est Lara Croft, la célèbre archéologue britannique aux formes envieuse. Ce personnage créé en 1996, à une poitrine disproportionnée par rapport à sa taille. Selon la rumeur, sa poitrine démesurée est la conséquence d’une erreur de manipulation d’un développeur. Il aurait accidentellement glissé son doigt sur la souris et agrandi la poitrine de Lara de 150%. Depuis sa création, ses formes, sa tenue et sa morphologie ont complètement changé. Elle n’est plus un personnage pour le fantasme, mais elle représente l’aventurière. D’autres jeux ont pris cette direction. Comme The Last of Us, dont on a parlé dans le Doss’ou Horizon Zero Dawn dont l’héroïne Aloy est une chasseresse en quête d’identité. Un marché qui s’ouvre, enfin, aux femmes et aux héroïnes.

 

Découvrez la chronique de Marine 

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK