"Crimes parfaits" : Philippe Caroit s'associe à Claire Borotra pour mener l'enquête

Crimes parfaits : Philippe Caroit s'associe à Claire Borota pour mener l'enquête
4 images
Crimes parfaits : Philippe Caroit s'associe à Claire Borota pour mener l'enquête - © Tous droits réservés

Ce sont deux visages forts du petit écran que l'on retrouve ce 1er mars dans la nouvelle série de polars "Crimes parfaits" sur la RTBF ! Entouré d'un casting de premier choix, notre duo d'enquêteurs part sur la piste de criminels pour deux épisodes palpitants...

Du beau monde vous attend pour cette nouvelle salve d'épisodes de la collection "Crimes parfaits".

Tout comme les séries "Meurtres à" ou "La Loi de", le casting est entièrement renouvelé à chaque fois. Après Antoine Duléry, c'est Philippe Caroit dans le rôle du commissaire Roche et Claire Borotra qui mènent la danse, ce jeudi 1er mars à 20h30 sur La Une.

Vous connaissez sûrement déjà le petit plus de cette fiction, d'entrée de jeu on connaît le coupable ! Il devient alors intéressant de suivre son raisonnement : pourquoi a-t-il commis un crime ? Comment va-t-il brouiller les pistes ? Mais surtout va-t-il être démasqué ?

Un vrai jeu du chat et de la souris se déroule sous vos yeux ! 

Un meutre maquillé en accident et une histoire de vengeance

Pour ce premier épisode de votre soirée, avec Bruno Wolkowitch et Vanessa Demouy en guest, un homme est retrouvé mort, le corps déchiqueté par l'hélice de son propre bateau. Tout laisse à penser qu'il s'agit d'un tragique accident...

D'autant que son épouse, et le couple d'amis venus passer le week-end en sa compagnie, ont tous les trois un alibi irréfutable. Mais comme ils avaient également, tous les trois, une excellente raison de souhaiter la disparition de la victime, le commissaire Roche s'incruste dans leur jolie propriété au bord du lac...

Crime à distance

Technologie et ingéniosité s'invitent pour ce deuxième épisode porté par Thomas Jouannet et Flavie Pean.

Pour se venger de l'homme qui l'a injustement envoyé en prison, Fabio Magrini supprime celui-ci "à distance" à l'aide d'un petit robot télécommandé, ce qui lui permet d'avoir un alibi inattaquable à l'heure du décès.

Son plan est aussi ingénieux que parfaitement exécuté, mais il suffit à Roche de découvrir que l'appartement loué par Magrini offre une vue lointaine du lieu du crime pour faire naître ses soupçons. Et quand Roche a des soupçons il ne lâche plus sa proie...

Rendez-vous le jeudi 1er mars sur La Une pour suivre ces deux intrigues 100% inédites et coproduites par la RTBF.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK