Entretien exclusif avec Sennek et la styliste Véronique Branquinho !

Sennek & Véronique Branquinho
3 images
Sennek & Véronique Branquinho - © Vincent Bayer

Ce dimanche 6 janvier à 17h, le célèbre « Te Deum » de Marc-Antoine Charpentier a résonné au coeur de Lisbonne, marquant officiellement l’ouverture du Concours Eurovision 2018. Les 43 délégations des pays participants ont défilé sur le « blue carpet ». Notre Sennek nationale s’est distinguée dans une élégante tenue, loin des habituels clichés pailletés de l’Eurovision... A quelques heures de sa grande entrée, nous l’avons rencontrée en compagnie de la créatrice Véronique Branquinho, sa styliste attitrée pour l’Eurovision. Par ici l’entretien exclusif !

La styliste belge Véronique Branquinho a conçu l’ensemble des tenues portées par Sennek depuis le début du projet Eurovision, du clip vidéo "A Matter of Time" à la prestation live de la chanteuse sur la grande scène internationale, en passant par tous les concerts et apparitions de l’artiste pendant cette fantastique aventure eurovisionnesque.

Partie intégrante de la délégation belge à Lisbonne, Véronique accompagne Sennek dans tous ses déplacements pour assurer la bonne tenue des pièces que l’artiste arbore toujours avec grâce et élégance.

Les secrets stylistiques de la "Sennek touch" nous ont été dévoilés à l’occasion d’un entretien en duo à quelques heures de la cérémonie officielle d’ouverture du Concours Eurovision 2018 et de la grande entrée de notre Sennek nationale sur le "Blue Carpet"

Comment s’est passée cette rencontre entre Sennek et Véronique Braquinho?

– Sennek: "J’aime la mode Belge. J’étais déjà fan de Véronique depuis quelques années et quand j’ai accepté de faire l’Eurovision, elle était au top de ma liste! Nous avons un ami commun qui nous présentées. Le courant est immédiatement passé!"

– Véronique: "Oui, nous avons directement eu un bon feeling! Déjà, c’est un grand cadeau de l’habiller parce que c’est une très belle femme. J’ai immédiatement senti qu’elle était très passionnée, avec beaucoup de talent. On s’est comprises dès le début. Elle m’a présenté des images d’atmosphères, je lui ai aussi montré des choses et ça a évolué comme ça. Sennek aime les choses féminines avec un petit côté sombre et mystérieux..."

Comment avez-vous choisi la tenue de scène ?

– Véronique: "Au début, on avait plusieurs options. On aimait bien le pantalon : on trouvait que ça amenait quelque chose de dynamique. Ce n’est pas un robe au sens classique. On ne voulait pas d’une robe trop ’emballage cadeau’…"

– Sennek: "Le plus important pour moi était de ne pas rentrer dans une robe trop cliché. Ce n’est pas le style de Véronique, ni le mien… Ma chanson n’est pas un cliché. Beaucoup de femmes chantent qu’elles ont le coeur brisé, des choses du genre "tu me manques, reviens…". Bon, tu peux exprimer le manque de quelqu’un dans une chanson, mais il faut éviter les phrases bateau… Ma chanson est peut-être aussi une chanson de ‘coeur brisé’, mais c’est exprimé différemment. Ma chanson est celle d’une femme forte et fière."

Comment avez vous choisi la tenue du "Blue Carpet" ?

– Sennek: "Il y a beaucoup trop de robes chez les femmes! Moi, je préfère donner l’image d’une femme forte plutôt qu’ultra féminine. Je veux rester moi et Véronique l’a bien compris. C’est pourquoi on a choisi un smoking masculin et pas une robe.  Le blouson transparent et les talons hauts donnent la touche de féminité".

– Véronique: "Et avec un détail en couleur! Pour Sennek qui aime beaucoup le noir, c’est assez exceptionnel! J’aime bien le fait que Sennek soit un peu têtue dans ses choix… Ce smoking a été conçu sur mesure elle."

Pourrait-on qualifier l’univers de Sennek et de Véronique Branquinho de féminin/masculin ?

– Véronique: "C’est un univers féminin mais sans être ‘soft’. Au début on a discuté de tout ce qui était possible: des paillettes, des fentes… " – Sennek: " … mais ce n’est pas moi… " – Véronique: " non, ce n’est pas elle… Ici c’est de la masculinité avec un ‘twist’… " – Sennek: " Ce sont des détails masculins qui, par des jeux de contrastes, deviennent féminins…  " – Véronique: " … mais c’est fait sur un corps de femme, ce ne sont pas des vêtements d’homme, ce sont de vrais vêtements de femme!"

Quelques heures après l'entretien, ce dimanche 6 mai à 17h, Sennek a défilé, avec les 42 autres artistes participants, sur le célèbre "blue carpet" inauguratif des festivités eurovisionnesques. Classe et stylée, elle s’est distinguée par une vraie belle élégance "à la belge".