Les meilleurs de l'année 2015 : les nominés dans la catégorie "Mode"

Depuis sa création, il y a plus de 10 ans, "C'est du Belge" soutient nos talents, confirmés ou débutants. Avec notre partenaire Paris-Match, "C'est du Belge" lance le prix «Les meilleurs de l’année 2015». Ce prix récompensera des talents émergents remarquables durant l’année écoulée et ce, dans 8 catégories. Voici les 4 nominés "Coup de coeur" de nos deux rédactions. Et, bien sûr, nous avons besoin de votre avis, de vos votes.

Pour voter cliquez ici.

Lien vers la catégorie Joaillerie

Stéphanie Anspach

Elle a 24 ans et vient de terminer sa 4ème collection éponyme de prêt-à-porter. Stéphanie Anspach a une prédilection pour la maille, un sacré penchant pour le Less is Mode, petit clin d’œil au less is more de Mies Van der Rohe.

" La mode que je propose est une combinaison d’une garde-robe plus habillée/pointue et de pièces plus faciles/basiques.

La mode est devenue très éclectique, différents styles se côtoient facilement aujourd’hui.

La femme que j’imagine est naturelle mais forte, elle a du caractère et veut se différencier.

 

Roxane Baines

Diplômée de La Cambre Mode(s), Roxane a d’abord travaillé les accessoires pour de grandes maisons comme Louis Vuitton et Givenchy, avant de revenir à ses premiers amours: le prêt à porter féminin. Sa collection est réjouissante de simplicité et de sobriété. On sent les influences japonaises dans les coupes super clean et minimaliste.

Des pièces élégantes et sobres, dessinées en Belgique et fabriquées en France, qui trouveront leur place dans notre dressing instantanément.

 

 

Anouk Fallon

Récemment diplômée de la cambre. On se souvient de son défilé de fin d’études

Elle avait axé sa réflexion sur la notion de candeur confrontée à l’expérience, quand elle flirte avec le sulfureux de l’univers du film "Swimming Pool". Anouk a travaillé sur une collection balnéaire, de maillots de bains à plusieurs couches superposées pour jouer des contrastes, présents partout dans son travail, et des effets de volume. Ses naïades habillées, portant traînes altières et motifs ajourés au laser, véhiculaient une impression aérienne de douceur, de langueur nonchalante, des pièces coupées comme si elles étaient restées posées sur les épaules, à moitié enlevées. Le tout, en conservant une étonnante fluidité, une légèreté qu’on pourrait adopter dès la sortie du catwalk, tant cette collection serait immédiatement portable, rationnelle, irréprochable.

Elle travaille aujourd’hui chez Balenciaga.

Emmanuelle Lebas

Née à Bruxelles, la jeune créatrice belge Emmanuelle Lebas a été récemment diplômée de La Cambre, prestigieuse école de mode.

Pendant ses études à La Cambre, elle a effectué un stage chez CALLATAY, où elle a appris à fabriquer des chaussures à la main.

En 5ème année, elle a reçu une formation chez Robert Clergerie, avec un aspect technique. Au total, l'expérience dans la conception de chaussures représente plus d'un an de ses études.

C'est donc naturellement que Emmanuelle a décidé d'entrer dans la vie active en créant une ligne de chaussures sous son propre nom, "Emmanuelle Lebas". Des chaussures faciles à porter quelque soit la taille ou la silhouette.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK