Laurent Baijot, la course en tête

Laurent Baijot avait toutes les qualités pour devenir coureur de niveau olympique. Seulement voilà, par manque d’encadrement sportif de qualité, il a dû renoncer à ses rêves. Aujourd’hui, il s’applique à ce que chacun puisse atteindre les siens et à ce que les jeunes retrouvent tout leur potentiel.

Laurent Baijot découvre la course à l’école

A 15 ans, il est champion d’Europe "écoles libres" en course à pieds, puis il rejoint la Ligue Belge Francophone d’Athlétisme et réalise de supers chronos jusqu’à ses vingt ans. Mais, mal coaché, le jeune homme s’entraine trop dur et trop longtemps sans s’améliorer et passe à côté des sélections aux JO. Une déception qui l’amène à mettre sa carrière sportive en suspens.

Titulaire d’un master en éducation physique, il décide à 35 ans de se remettre à la course. Entrainé par le coach Fernand Brasseur,  il retrouve son niveau et réalise ses erreurs passées. C’est là qu’est née l’idée de Formyfit : j’ai pensé à tous ces jeunes qui comme moi profiteraient au mieux d’un coaching individuel.

Secondé par une équipe multidisciplinaire, il développe une solution numérique accessible à tous et adaptée aux disponibilités et à la condition physique de chacun. Il valide ses résultats auprès de sportifs de haut niveau et ça fonctionne. Mais le plus de l’application, c’est le coach vocal qui accompagne les entrainements, en conseillant d'accélérer ou de ralentir en fonction du rythme cardiaque, par exemple.

2 images
Les Belges Histoires, Laurent Baijot, la course en tête © Tous droits réservés

Formyfit est un succès. Elle s’adresse d’abord aux sportifs qui la plébiscitent dans le monde entier, puis rencontre le grand public à travers des collaborations avec des entreprises qui souhaitent maintenir leur personnel en bonne santé. Mais Laurent Baijot pense plus loin.

Préoccupé par un rapport de l’OMS qui révèle que 85% des jeunes entre 12 et 18 ans ne font pas assez d’activités physiques, ce qui menace leur santé future, Laurent développe l’application Formyfit@School. L’idée est que les professeurs d’Éducation Physique puissent réellement travailler la condition physique de leurs élèves. L’application et le professeur travaillent en synergie pour que chaque étudiant reçoive un entrainement et un suivi personnalisé. Elle permet aussi de valoriser la mobilité douce et de donner des "devoirs". Les élèves doivent s’entrainer en dehors des cours. Les résultats sont transmis au professeurs et les jeunes peuvent vérifier l’évolution de leurs  performances. Et ça marche : ils sont nombreux à avoir renoué avec le sport grâce à cette méthode ludique et  encourageante.

Depuis le confinement, une soixantaine d’écoles ont adopté l’application : une façon, pour les professeurs d’Éducation Physique, de stimuler, à distance, leurs élèves à entretenir leur forme.

Je me lève tous les matins avec l’envie de développer encore l’application pour qu’elle soit utilisée par toutes les écoles de Belgique et du monde. J’ai rencontré ma mission de vie, c’est la recette du bonheur !

Infos : Formyfit@School - Formyfit - Laurent Baijot | Facebook

 

Pour découvrir toutes les vidéos des Belges Histoires, rendez-vous sur la Une tous les lundis à 17h00 ainsi qu’en replay sur Auvio

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK