Brigitte Massart & Aloys Beguin : rendre la ville à la vie

Lorsqu’ils se rencontrent sur les bancs de l’école d’architecture Aloys Beguin et Brigitte Massart sont loin d’imaginer qu’un jour leur travail émaillera la ville de Liège pour la rendre plus agréable à ses habitants. Et pourtant …

L’association de ces deux esprits curieux démarre lorsque Aloys remporte le concours de réaménagement de la Place saint Léonard. Le défi est de taille puisqu’il faut créer une esplanade conviviale là où se tenait autrefois une prison. Le but : revitaliser la vie de ce quartier liégeois un peu perdu au bout de la rue Féronstrée. Aujourd’hui, cette friche est devenue un espace vert et ludique que les habitants se sont réappropriés ; une réussite pour l’Atelier d’architecture Beguin Massart.

Depuis 30 ans, les deux architectes entretiennent une collaboration fructueuse et complémentaire qui leur a permis de toucher de nombreux projets à pas mal d’échelles :  ils ont dessiné des maisons privées, repensé des espaces publics, restauré des bâtiments classés (Projet extension du Trésor de la Cathédrale) reçu des prix et des mentions (tant en Belgique qu’à l’international,) conçu des scénographies pour des expositions mais aussi des pièces de mobilier.  Enfin, dernièrement, ils ont remporté le concours pour le chantier de l’extension et la rénovation du Mad Musée/Trinkhall Museum. Un projet pour lequel ils ont été nominés en 2020 au prix européen pour l’architecture contemporaine Mies Van Der Rohe.


De l‘ancien bâtiment on ne devine plus rien, une annexe a été ajoutée et l’ensemble a été englobé dans une sorte de cloche, résille opaline aux contours fluides déposé comme une lanterne au cœur de la ville. Un bâtiment translucide qui n’accueille jamais le soleil mais rend la lumière douce et maternelle pour sublimer sans abmer les œuvres qu’accueille le musée.

Le résultat ravi Carl Havelange, directeur artistique du musée, qui ne tarit pas d’éloges à son sujet : "Il faut substituer à l’orgueil de la conquête la modestie de l’accueil. Cette phrase explique bien le jeu de l’architecture liée à la scénographie. Un jeu dont les architectes et moi avons bien intégré les règles ".

2 images
Les Belges Histoires, Brigitte Massart & Aloys Beguin : rendre la ville à la vie © Tous droits réservés

Pour Brigitte Massart, l’architecte se doit de faire éclore et matérialiser le rêve de celui qui commande le travail, mais l’architecture est à la fois un espace, une lumière qui traverse la fenêtre. Dans la ville, c’est un bâtiment que l’on côtoie, que l’on apprécie et qui crée finalement la toile de fond de notre vie.

Cette toile de fond en tout cas, Aloys Beguin et Brigitte Massart ont incontestablement participer à l’embellir.

Infos : Atelier d’Architecture Aloys Beguin – Brigitte Massart SPRL

 

Pour découvrir toutes les vidéos des Belges Histoires, rendez-vous sur la Une tous les lundis à 17h00 ainsi qu’en replay sur Auvio

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK