Votre épargne peut sauver la planète!

Votre épargne peut sauver la planète!
Votre épargne peut sauver la planète! - © Tous droits réservés

Les banques éthiques, vous connaissez ?

A ceux qui veulent valoriser leur épargne, mais refusent de cautionner un système bancaire en manque de transparence, s’offre une alternative faite sur mesure : les banques éthiques. Ces institutions financières durables, humaines et responsables œuvrent pour le bien commun. Elles utilisent l’épargne de leurs clients pour soutenir et financer des projets culturels, sociaux et environnementaux et assurent le droit au crédit grâce à un modèle de financement basé sur l’économie solidaire.

A l’inverse des institutions financières traditionnelles, les banques éthiques luttent contre les dysfonctionnements d’une économie basée sur le court terme et la maximisation du profit. Elles perçoivent l’épargne du point de vue de ses bénéfices sociaux, éthiques et environnementaux.

Triodos, première banque éthique

Triodos est l’unique banque éthique présente en Belgique. Dès sa création aux Pays-Bas en 1980, cet établissement bancaire se fixe pour principal objectif d’être une banque 100% transparente. Une promesse ambitieuse que l’entreprise respecte scrupuleusement. Chez Triodos, les investisseurs ont une vision globale des décisions prises au sein de la banque. Ils savent à quelles fins leur épargne sera utilisée et quelles sont les secteurs qui en bénéficieront. Triodos veut exercer un impact positif sur la société. C’est pourquoi, elle propose à ses clients des placements durables et réfléchis et finance exclusivement des projets et initiatives à but non lucratif.

En plus d’être transparente, Triodos est une banque indépendante qui n’est pas cotée en bourse. Lorsque qu’un actionnaire se procure un certificat d’action de la banque Triodos, il investit dans la banque elle-même et permet d’octroyer des crédits supplémentaires à des entreprises et organisations européennes actives dans le secteur de la culture, des énergies renouvelables, des soins de santé, etc.

La banque Triodos ne possède pas d’agences bancaires traditionnelles. Pour ouvrir et gérer un compte à vue, commencer une épargne, investir dans des fonds de placement ou solliciter un crédit habitation, les clients de Triodos doivent passer par le site internet de la banque ou prendre contact avec leurs bureaux. A noter que les comptes à vue sont actuellement réservés aux entreprises, indépendants et personnes morales.

NewB, une future banque coopérative

NewB est une coopérative mise sur pied par plus de 130 ONG, syndicats et associations belges suite à la crise financière de 2008 et le sauvetage public de Fortis, Dexia et co. Cette initiative a été créée dans le but de proposer aux citoyens une " autre " banque qui soit à la fois éthique et sociale. En pleine phase de construction, NewB se veut être une entreprise bancaire de coopération qui appartient à ses sociétaires. En l’absence d’actionnaires extérieurs, les bénéfices de la banque seraient partagés entre les citoyens, associations et sociétés clients de NewB.

L’année dernière, NewB a lancé sa première carte de paiement durable et éthique. La particularité de cette carte bancaire biodégradable réside dans le fait qu’elle permet à tous ses utilisateurs d’offrir 5 cents à une bonne cause à chacune de leurs transactions et qu’elle garantit la protection de nos données personnelles. De plus, le solde disponible sur la NewB carte correspond au budget réel de son propriétaire. Elle ne permet donc pas d’acheter à crédit et de s’endetter.

Un bilan mitigé pour VDK Spaarbank et Van Laschot

VDK Spaarbank et Van Laschot se distinguent de la plupart des banques traditionnelles par leur approche plus humaniste de la profession. Au-delà de leur mission de banquier, ces établissements financiers présents uniquement en Flandre accordent une place primordiale à la responsabilité sociale de l’entreprise. VDK Spaarbank et Van Laschot se définissent comme des banques intègres et s’engagent à respecter les droits de l’homme et du travail. En matière d’écologie, par-contre, ces deux sociétés ont du retard à rattraper. Financement d’entreprises polluantes, absence de réglementations visant à réduire les émissions de CO2 et investissements à haut risque pour notre biodiversité, … les politiques environnementales de VDK Spaarbank et Van Laschot posent questions.

Le greenwashing des banques ordinaires

A travers la création de nouveaux produits dits "écologiques" et des partenariats avec des organisations militant pour la protection de l’environnement, les banques traditionnelles veulent montrer qu’elles cogitent dur pour réduire leur empreinte écologique. De plus en plus d’établissements bancaires proposent des comptes épargnes " verts " à leurs clients. Les fonctionnalités de ces comptes sont identiques à celles des comptes épargne classiques, à la différence qu’une contribution est reversée à des projets de protection de l’environnement. Ces dernières années, Bnp Paribas, Belfius et co. Ont également lancé des prêts écologiques pour financer des travaux destinés à améliorer la performance énergétique de nos logements.

Quand la plupart des banques ordinaires spéculent à outrance et provoquent une instabilité financière, les banques éthiques s’engagent à stimuler l’économie réelle et à créer de la richesse grâce à la production de biens et de services. Leur rentabilité est légèrement inférieure à celle des banques systémiques, mais leur rendement est d’autant plus stable, qu’elles n’encouragent pas les placements à haut risque.

Pour trouver les meilleurs placements éthiques et durables, faites un tour sur www.financite.be

Et pour tout savoir sur l'empreinte environnementale de votre épargne et de la finance en général, regardez le portrait d'Antoine... et suivez son exemple :-)

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK