Stop aux démolitions sauvages, vive le réemploi !

C’est le cri du cœur et de la raison du collectif Rotor à Bruxelles et pour cause, l’impact de ce secteur sur l’environnement est tout bonnement faramineux.

Le secteur de la construction c’est 50% de notre consommation en ressources naturelles et 40% de notre production de déchets, soit près de 15 000 000 T par an !!!

90% de ces déchets sont recyclés, essentiellement dans les fondations de nouvelles constructions mais il n’ y a pas de quoi se réjouir pour autant !

Démolition – Transport- Transformation, l’impact environnemental de ce recyclage pèse lui aussi très lourd.

Et il faut encore ajouter les 9% de déchets mis en décharge chaque année, entre 1 000 000 et 1 500 000 T.

Reste 1% des matériaux qui trouvent le chemin du réemploi.

1%, c’est rien, et c’est ça la bonne nouvelle : la marge de progression du secteur est immense !

Il y a un siècle à peine, le réemploi des matériaux de construction était encore la règle, une règle millénaire, basée sur le bon sens. Pourquoi refabriquer ce qui est à notre disposition ?

Alors, On Change ? Rotor DC le fait. C’est l’une des 100 entreprises belges qui récupèrent des matériaux de construction pour les réemployer dans d’autres chantiers.

Nous sommes allés à leur rencontre à Anderlecht où se trouvent leurs entrepôts et leur magasin ouvert aux particuliers et sur une de leur réalisation, un café de quartier bruxellois aménagé tout en récup ou presque

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK