Alors on change: place aux femmes!

Tournage à Canal C
Tournage à Canal C - © RTBF

Les valeurs féminines, piliers du développement durable et de la transition

Pas question de ranimer la guerre des sexes dans notre nouveau numéro d’Alors, on change ! Aujourd’hui, chacun s’accorde à dire que nous avons en nous, homme ou femme, une part de féminité, une autre de masculinité. Mais il se trouve que pour assurer notre bien-être matériel, notre société s’est appuyée essentiellement sur les valeurs masculines. Pour résoudre la crise que nous traversons, ne faudrait-il pas s’appuyer davantage sur les valeurs féminines ? La réponse à travers 4 portraits, dont celui d’un homme !

Cécile s’est toujours impliquée dans la vie associative locale. Bénévole dans une entreprise de formation par le travail, fondatrice du SEL de Mons et initiatrice d’un projet d’habitat groupé, cette jeune pensionnée a une vie sociale très active, c’est le moins que l’on puisse dire !

Emmanuelle est directrice d’une entreprise d'économie sociale qui emploie 8 salariés, une dizaine de stagiaires en insertion professionnelle et qui bénéficie de l'aide de 60 bénévoles. Elle récupère des articles de seconde main, les répare, les restaure, avant de les remettre en circulation. Sensibilisée par ses parents au développement durable, elle a fait des études d'ingénieur commercial parce qu'elle voulait connaître les rouages de l'économie dominante avant de travailler à la construction d'une autre économie.

Nicole, c’est Madame Transition à Rochefort. Son discours sur la nature et sur une autre manière de vivre, elle le répète sans cesse à qui veut bien l’entendre. Mais plus que de prêcher ses bonnes idées, elle applique aussi toutes ces alternatives dans sa vie au quotidien. Nicole, c’est la locomotive qui nous fait sortir des rails tracés par la société de consommation.

Vincent organise des ateliers de transition intérieure qui donnent une juste place à nos émotions. Comment ? En cherchant à comprendre quelles étaient les causes de l’inertie sociale et en voyant combien il pouvait être difficile de reconnaître nos émotions, pourtant naturelles, saines et qui nous informent sur l’état du monde, sur notre état. Car selon lui, derrière la tristesse, il y a l’amour de la nature, derrière la colère, la soif de justice.

Sans oublier de nombreux autres contenus exclusifs visibles sur notre site web et notre page Facebook. N’hésitez pas à cliquer, aimer et partager !

Retrouvez Alors, on change ! sur La Deux le mercredi 19/02 à 22h55 et sur La Trois le samedi 22/02 à 18h40, mais aussi sur votre télé locale (No Télé, Télé MB, Canal Zoom, Canal C, TV Lux et Télé Vesdre)

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK