Sheila évoque ses parents : si je suis debout, c'est parce qu'ils m'ont donné des racines solides !

Sheila évoque ses parents
Sheila évoque ses parents - © Benoit Bouchez

Elle l'a chanté haut et fort : Sheila est une petite fille de Français moyen. Des origines dont elle est fière et qui ne sont certainement pas étrangères à son extraordinaire faculté de rebondir face aux drames qu'elle a traversés.

Annie Chancel a toujours su qu'elle voulait devenir artiste. Très jeune, elle apprend le piano et la danse, elle dessine, chante, et comme elle est du genre précoce, à 14 ans, elle décide d'arrêter l'école parce qu'elle a d'autres projets en tête ! Ses parents sont confiseurs sur les marchés. Elle va donc leur donner un coup de main tout en se consacrant à son rêve : devenir chanteuse.

Et quand Joëlle lui demande comment les parents ont pris la chose, Sheila avoue sa technique : Je me suis dit : si je leur dis que je veux les aider sur les marchés - les marchés c’est très tôt le matin - je vais avoir un peu plus de liberté l’après-midi, ce qui m’a permis d’aller fouiner à droite et à gauche dans la région parisienne et de trouver les premiers groupes qui m’ont accompagnée !

Les parents de Sheila ne se sont jamais opposés aux projets de leur fille. D'abord parce qu'ils ne pouvaient rien leur refuser, mais aussi parce qu'ils lui ont toujours fait confiance. Des parents commerçants qui lui ont transmis des valeurs essentielles : Je trouve que le commerce est la plus belle école de la vie parce que il faut savoir le calcul mental ! Nous on n'avait pas de calculette, tout marchait dans la tête ! Et elle ajoute : moi je vendais des bonbons et des gâteaux et il faut apprendre aux gens qui n’ont pas envie de manger à manger une brioche même s’il n’en veulent pas. Ca s’appelle le bagout ! Moi j’ai appris ça avec mes parents.

Une archive émouvante

Spécialement pour l’émission, Joëlle a retrouvé une archive de 1963 où la maman de Sheila est en duplex avec sa fille dans l’émission de Guy Lux. C’est la toute première fois que sa maman apparaît à la télé et elle est plutôt intimidée...

Sheila a encore confié à Joëlle : Si je suis solide comme je suis c'est parce que j’ai eu des parents extraordinaires qui m’ont appris le respect des autres et qui m’ont appris à travailler. Je les remercierai jms assez parce qu'en 1962, être capable de dire à sa fille : tu veux chanter ? ben va chanter y a pas de problème ! Ils m'ont laissé m'envoler, mais ont toujours fait attention à ce que je n'explose pas en vol.

Une rumeur qui la poursuit

Sheila a encore ajouté que ses parents ont beaucoup souffert de la rumeur qui laissait planer le doute sur son identité sexuelle. Ils en ont perdu leurs amis, mais cette épreuve les a d'autant plus rapprochés : ils ont été pour moi des tuteurs tout au long de ma vie. Je leur dois mon équilibre et ma solidité. Si je suis debout, c'est parce qu'ils m'ont bien élévée et m'ont donné des racines très solides.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK