-M-, de l'amour en or massif

- M - en concert à Forest National !
2 images
- M - en concert à Forest National ! - © Benoit Bouchez

Nous étions au concert de -M- Matthieu Chedid, vendredi dernier à Forest National. L’artiste a annoncé son retour le 4 décembre prochain. Deux bonnes raisons de revenir sur le 69 minutes sans chichis qui lui a été consacré !

-M- sur scène, c’est de la bombe ! Une énergie à revendre, pendant plus de deux heures, et une générosité absolue ! Pour ce concert célébrant 20 ans de scène, l’artiste a enflammé la salle, offrant à ses fans le bonheur de vivre son dernier album, " Lettre infinie ", mais aussi de parcourir quasi tout son répertoire, depuis " Je dis aime ", chanson fondatrice écrite par sa grand-mère, Andrée Chedid, en passant par " La bonne étoile ", que le poète a interprétée au piano, au milieu de la foule, sous une voûte étoilée de smartphones, " Onde sensuelle ", " Le complexe du corn-flakes ", " Le bal de Bamako ", " Mojo " ou encore le terrible " Machistador ", où il a invité les fans à le rejoindre sur scène pour une danse endiablée !

Une scénographie étincelante

-M- sur scène, c’est un plaisir ! Pour les oreilles, avec entre autres des instruments automates orchestrés par son complice Brad Thomas Ackley. Pour les yeux puisque l’artiste, dans son habituel souci du détail, nous a offert une mise en scène hallucinante, avec une " basstar " qui tombe du plafond, des jeux d’ombres et de lumières dignes des plus grands films expressionnistes, jouant sur la lettre M à l’infini. A la fin du spectacle, Matthieu quitte la scène, avalé peu à peu par cette lettre M qui se referme sur lui… Les 8000 spectateurs de Forest ont même eu droit à des lunettes 3D dédicacées pour achever de s’en prendre plein les yeux.

Guitar Hero

Matthieu Chedid, un incroyable musicien multi-instrumentiste, et surtout un guitariste de génie ! Dans 69 minutes sans chichis, il avait d’ailleurs confié à Joëlle sa relation fusionnelle avec ses innombrables guitares. Sur scène, il en joue parfois avec les dents ; sur le plateau de 69 minutes sans chichis, il avait improvisé au pied levé des morceaux liés à trois artistes qui comptent pour lui : Vanessa Paradis, Paul Mc Cartney et Jacques Brel.

Ce qui frappe, chez Matthieu Chedid, c’est cet incroyable contraste entre l’homme de scène à l’énergie et à la puissance décuplées, amplifiées par ce double -M- qui l’habite et derrière lequel il se cache, et l’homme plutôt réservé, doux, ému par le témoignage de ses proches et tellement fier de sa fille, Billie. La jolie voix de Billie répond d’ailleurs à la sienne sur son dernier album et il lui dédie la chanson du même nom. L’album de la maturité pour un homme qui chante son bonheur d’être papa pour la deuxième fois

C’était un artiste apaisé, un homme sensible qui avait choisi de nous offrir, ce soir-là dans 69 minutes sans chichis, une très belle version acoustique et intimiste de “Superchérie”.

Toute l’émission est bien sûr disponible à volonté sur auvio. Et si vous avez loupé -M- vendredi à Forest National, sachez qu’il sera de retour dans la salle mythique le 4 décembre prochain ! Un rendez-vous à ne pas manquer, on vous aura prévenus ! D’autant que Matthieu truffe ses concerts d’impros et de surprises, comme la présence de Roméo Elvis, vendredi dernier.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK