Le coup de gueule de Philippe Croizon : Je ne suis pas une personne handicapée, je suis une personne capable autrement !

Le coup de gueule de Philippe Croizon sur le plateau de "69 min' sans chichis"
Le coup de gueule de Philippe Croizon sur le plateau de "69 min' sans chichis" - © MARTIN GODFROID

Philippe Croizon est le plus beau modèle de résilience que la terre ait jamais porté. Il suffit de l'écouter raconter comment il a surmonté les épreuves qu'il a traversées.

Cet homme a un tel enthousiasme, une telle volonté et une telle force de persuasion qu'il ferait ressusciter les morts ! Raison pour laquelle, certainement, il fut durant 6 ans le porte-parole des personnes porteuses de handicap dans Le Magazine de la Santé, de Michel Cymès, sur France 5. Avec un atout de taille : l'autodérision.

Pourtant, quand on n'a plus ni bras, ni jambes, comment appréhender le quotidien ? Comment ne pas dépendre des autres en permanence ? Philippe a mené un combat de tous les instants pour retrouver son autonomie. Un combat similaire à celui que mène un sportif de haut niveau. Car pour parvenir à se brosser les dents ou à enfiler ses chaussettes, il lui a fallu des mois d'entraînement.

Alors quand Joëlle lui demande s'il peut aujourd'hui accomplir la plupart des choses de la vie quotidienne seul, Philippe s'exclame : Je ne suis pas une personne handicapée, je suis une personne capable autrement !

Et il monte à nouveau au créneau pour faire changer le regard sur le handicap : ce mot de handicap nous colle à la peau, ce mot-là est une plaie pour nous ! Parce que pendant des années, on nous a vendu du handicap égal Cosette et Thénardier ! Handicap égal non-performant ! Philippe s'enflamme, comme chaque fois qu'il constate que le monde actuel n'est toujours pas adapté au handicap, qu'aller à la pharmacie ou à la boulangerie est toujours compliqué pour les personnes en fauteuil roulant, que les entreprises elles-mêmes continuent à tenir les handicapés à distance !

Pour faire évoluer la situation, Il faut non seulement changer les mentalités, mais aussi consacrer les fonds nécessaires à l'accessibilité. Tous les défis que se lance Philippe, les conférences qu'il donne, les performances sportives les plus insensées qu'il se donne pour objectif n'ont qu'un seul but : prouver au monde que les personnes porteuses de handicap ont leur place dans la société. Une personne handicapée, c'est pas la fin d'une vie, c'est le début d'une nouvelle vie. On peut se reconstruire !

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK