L'incroyable exploit de Philippe Croizon : traverser La Manche à la nage a changé ma vie !

Philippe Croizon dans 69 minutes sans chichis
Philippe Croizon dans 69 minutes sans chichis - © MARTIN GODFROID

Le 18 septembre 2010, Philippe Croizon touche le Cap Gris Nez au bout de 13h26 d'efforts soutenus. Une performance inouïe que tant de nageurs valides n'ont jamais réussie !

Le nageur Arnaud Chassery est connu pour avoir réalisé cette traversée. Un jour, Philippe l'appelle pour avoir des tuyaux à ce sujet. Arnaud a l'habitude que des tas de gens l'appellent pour lui demander des infos sur ce défi risqué et se lance tout de suite dans un rapport circonstancié.

Mais Philippe l'arrête : "Je dois quand même vous dire que je n'ai pas de bras -Pas grave, vous allez palmer ! -Oui, mais je n'ai pas de jambe non plus ! -Ah... !"

Arnaud est bien entendu surpris, mais pense à ce qu'on lui avait dit quand lui-même, nageur valide, avait émis l'idée de se lancer dans cette traversée, surnommée " l'Everest de la natation ". A l'époque, personne n'aurait parié un centime d'euro sur sa réussite, tant les conditions sont éprouvantes.

Arnaud comprend que pour Philippe, ce défi est essentiel à sa reconstruction, et il va l'aider à concrétiser ce rêve fou. Ensemble, ils vont trouver les fonds et les moyens techniques pour rendre l'entreprise possible. Et puis vient le plus dur : la phase d'entraînement.

Deux ans de travail acharné !

Philippe part de zéro car avant de se retrouver quadriamputé, il savait à peine nager ! Et ce défi qu'il s'était lancé sur son lit d'hôpital en voyant à la télé la jeune Marion Hans traverser La Manche, ce défi qui semble encore plus insensé vu son état, montre l'incroyable force de caractère dont il fait preuve.

Pendant deux ans, il va s'entraîner sans relâche, soutenu par sa femme Suzana qui croit en lui plus que personne. Chaque jour, il nage des kilomètres. D'abord en piscine, pour apprivoiser ces nouvelles extensions de lui-même que sont ses prothèses de nage. La première fois qu'il les enfile, il coule à pic !

18 septembre 2010, le jour J !

C'est le moment où jamais. Philippe est prêt, il s'élance avec moral d'acier sous les encouragements de ses proches. Mais vers le milieu de la traversée, il commence à se décourager. Arnaud nage alors avec lui pour le remotiver. Philippe reprend du poil de la bête mais n'est pas au bout de ses peines car tout va se jouer sur les 500 derniers mètres...

Revoyez le récit de cette incroyable aventure et l'émotion intense de Philippe : "c'est l'endroit qui a changé ma vie !"  

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK