Jeanfi Janssens très touché par les confidences de Caroline Diament, Stéphane Plaza et Hafida Truchy : " ce sont des piliers, des gens qui comptent beaucoup dans mon parcours " !

Jeanfi Janssens très touché par les confidences de ses amis
Jeanfi Janssens très touché par les confidences de ses amis - © Benoit Bouchez

Dans 69 minutes sans chichis, on aime sonder la personnalité de nos invités. Et quoi de mieux, pour en apprendre davantage sur Jeanfi, que d'interroger ses amis...?

Hafida Truchy est hôtesse de l'air sur Air France. Elle a rencontré Jeanfi lors du dernier vol d'une chef de cabine principale qui partait à la retraite. Hafida a tout de suite été séduite par l'humour de son collègue et, de Paris et Kuala Lumpur, ils ont vécu à bord des moments inoubliables ! Convaincue qu'il fallait que Jeanfi se lance dans le one man show, elle l'a présenté à Régis Truchy, son mari metteur en scène... qui depuis, s'occupe de son spectacle.

Caroline Diament, quant à elle, a été bluffée par les réparties fulgurantes de Jeanfi dès sa première intervention aux « Grosses têtes ». Elle n'est d'ailleurs pas la seule de la bande à avoir craqué pour ce garçon à la simplicité désarmante : « je n'ai jamais vu quelqu'un pour qui le coup de foudre s'est fait à une si vive allure ! A l'époque, il était inconnu. Ce n'était pas quelqu'un qui venait des médias ou du milieu ».

Stéphane Plaza a fait la connaissance de Jeanfi sur son émission « Recherche appartement ou maison ». Pendant un mois, l'agent immobilier a prospecté pour l'humoriste qui voulait acquérir un bien à Paris. Après lui avoir présenté plusieurs appartements, il s'est finalement rendu compte que Jeanfi était insolvable ! « Il n'a pas acheté la perle que je lui ai trouvée, mais j'ai gagné un ami ! ».

Les petits travers de Jeanfi

Tout le monde s'accorde à le dire : Jeanfi est généreux. Il donne sans compter et cela peut lui jouer des tours. L'argent lui file entre les doigts ! Plusieurs fois dans sa vie, il a dû faire face à des problèmes financiers. Jeanfi est atteint d'une véritable « phobie administrative » ! La gestion, la paperasse l'angoissent littéralement. A tel point que, régulièrement, il fait venir ses parents chez lui pour mettre de l'ordre dans ses affaires.

Ses amis ont aussi souligné son impatience, sa persévérance et son incroyable force de travail. Comme s'il avait peur que tout s'arrête, brutalement. « Il vit un tel rêve ! Parfois, il a l'impression d'être dans une parenthèse enchantée », nous a confié Caroline Diament.

On sent chez Jeanfi une fragilité, palpable dans la façon dont il se livre sans réserve, avec le coeur. L'homme est superstitieux. A un degré tel qu'il accumule les statuettes de la Vierge. Ou de Sainte-Rita plus exactement. Il en a 24, qu'il garde précieusement rangées dans des cartons, et qu'il ne montre qu'à ses intimes.

De même, il ne sort jamais de chez lui ni ne monte sur scène sans sa boîte à grigris. Une collection de porte-bonheur, glanés à gauche et à droite, qui le rassurent dans chacun de ses actes. Cette boîte à grigris, Jeanfi ne l'avait jamais montrée. En exclusivité dans 69 minutes sans chichis, il en a révélé le contenu à Joëlle et lui a raconté l'histoire de chacun de ces précieux talismans, comme cette belle écharpe tricotée par une fan, dont il ne se sépare jamais...

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK