Fabrice Eboué, le rire sans tabou !

Fabrice Eboué
3 images
Fabrice Eboué - © John WAXXX

Ce mercredi, Joëlle accueille une pointure de l'humour, un sniper de choc dont les traits n'épargnent personne, surtout pas lui-même !

Né à Maison-Alfort, en banlieue parisienne, en 1977, le petit Fabrice n'est pas à proprement parler une racaille des quartiers ! Son père camerounais est gynécologue et sa mère normande, prof de français et d'histoire. 

Un coupe mixte qui donne à ses enfants une éducation catholique pure et dure. Tout jeune, Fabrice suit la messe en latin et officie même comme enfant de choeur. Il garde d'ailleurs de cette période une fascination irrépressible pour les prêcheurs !

Malgré cette éducation stricte, le petit Fabrice ne brille pas pour autant à l'école. Il sera renvoyé de plusieurs lycées et échoue pour la deuxième fois au bac quand sa soeur de deux ans plus jeune l'obtient avec mention et prend la voie de la médecine.

Il faut dire que le papa a transmis le virus à ses enfants : tous seront gynécologues, sauf Fabrice et Florian, le frère cadet qui s'oriente, lui, vers la restauration.

Et dans une famille de médecins, à table, on parle de... ? Médecine, bien sûr ! Mais pas question, pour Fabrice, de regarder tranquillement des séries médicales à la télé quand, au moindre coup de scalpel, tous les bac +12 du salon s'écrient : " mais c'est pas crédiiiible ! ".

Alors, pour exister, l'ado prend la tangente. A 16 ans, Il se passionne pour le rap façon west coast et crée avec son pote Aelpeacha le groupe Splifton. Il se voit déjà comme le nouveau Tupac ou le Snoop Dogg français, mais est obligé de constater qu'il n'a pas vraiment le rythme dans la peau et se tourne alors vers le stand-up.

Fabrice Eboué devient alors le roi de la vanne dans l'émission de Fogiel " T'empêches tt le monde de dormir ", puis chez Ruquier dans " On va se gêner ".

Il fait bientôt ses premiers pas au cinéma dans le film " Fatal " de Michaël Youn, avant de passer à la réalisation avec " Case Départ ", où il rameute ses comparses du Jamel Comedy Club, comme Blanche Gardin ou Thomas Ngijol. Il enchaîne avec " Le crocodile du Botswanga ", puis avec " Coexister ", comédie improbable qui met en scène un boys-band constitué d'un rabbin, d'un imam et d'un curé...

Fabrice Eboué revient en Belgique avec un nouveau one-man show, " Plus rien à perdre ", où il se  défoule sur les véganes, les complotistes ou les couples mixtes. Avec son sens de la répartie ultra-aiguisé, le sniper prouvera aussi à Joëlle que c'est de lui-même qu'il rit le mieux ! 

Pour découvrir les talents cachés de Fabrice Eboué, ne manquez pas le programme de choc que lui réserve Joëlle dans 69 Minutes sans chichis, ce mercredi 3 octobre, à 20h25 sur La Deux.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK