Un spectacle au National déambule dans les rues de Bruxelles

C’est ce que propose le Théâtre National avec son spectacle déambulatoire nommé "Le dernier salut". Nommé ainsi parce qu’au soir de leur carrière, trois comédiens refusent d’abdiquer devant l’obsolescence programmée. Face à leur retraite qui sonne le glas d’une vie consacrée au théâtre, le trio déclare la révolution en marche.

4 images
Jean-Pierre Baudson, Alfredo Cañavate et Patrick Donnay © Maud Faivre

Papy fait de la résistance

Abdiquer après tant d’années ? C’est mal connaître ce trio d’acteurs ( Jean-Pierre Baudson, Alfredo Cañavate et Patrick Donnayqui sévissent sur les planches de ce théâtre depuis plus de 30 ans. L’entrée d’un acteur sur scène est importante, sa sortie tout autant. C’est donc avec panache qu’ils sortiront. Si on les croit trop vieux pour dire l’amour, la mort, l’espoir, pour servir Prévert, Rostand ou Shakespeare ? C’est se tromper sur leur compte.

lire aussi la critique de Christian Jade sur le spectacle créé en 2019

Nicolas Buysse le metteur en scène de ce spectacle déclare "ce ne sera pas un spectacle larmoyant ! Il y a beaucoup de second degré sur eux-mêmes et sur le métier. Et puis tout le monde sait très bien qu’un comédien ne s’arrête jamais véritablement de jouer. Mais du point de vue de l’institution, comme dans beaucoup de métiers, pour eux, l’âge de la retraite a sonné.".

Il ajoute "On fait d’ailleurs un spectacle qui dépasse le cadre de la retraite des comédiens ou la retraite en général. La question est : qu’est-ce qu’une première fin de vie de travail ? puisqu’aujourd’hui on vit de plus en plus vieux."

4 images
Le dernier salut, Théatre National © Hubert Amiel

Une scénographie originale

Pour ce spectacle itinérant, le spectateur reçoit un casque audio ce qui offre la possibilité, d’entendre les comédiens et de pouvoir le diffuser leurs propos tout au long de la balade. Ces casques permettent également l’ajout de bruitage ou de musiques.

Le metteur en scène annonce que "ce processus permet aux comédiens d’utiliser tout leur talent : ils peuvent ainsi chanter, déclamer des poésies, etc.. On a un réservoir de textes qu’ils pourront utiliser un peu de manière improvisée en fonction des rencontres qu’ils feront. Et puis des passages bien établis où ils pourront tout à coup recréer une scène de théâtre en plein milieu de la ville. Les spectateurs seront tous munis d’un petit siège de camping et on pourra recréer une salle, avec son décor, un peu où on le souhaite dans la ville."

4 images
Le dernier salut, Théâtre National © Hubert Amiel

Au vu du succès de la pièce, 10 dates viennent d’être ajoutées. Pour ceux qui hésitent encore à prendre leurs places, sachez que ce spectacle s’adapte aux conditions météorologiques.

Le dernier salut sera visible du 8 au 29 mai au Théâtre National.