Royal Festival de Spa : "Da Solo", une création sensible sur le sens de la vie

"Da Solo", à découvrir à la rentrée au Marni (Ixelles)
2 images
"Da Solo", à découvrir à la rentrée au Marni (Ixelles) - © Royal Festival de Spa

A 9 ans, il rêvait d’aller à Florence, Firenze, de franchir les collines toscanes… Au crépuscule de sa vie, ce vieux monsieur en dresse le bilan, forcément nuancé.

Entre les deux, des décennies se sont écoulées, des kilomètres ont été parcourus entre l’Italie et le Nord, notre Wallonie où il s’est établi. Immigré, employé des grandes maisons de l’hôtellerie mais surtout un Homme dans lequel tout le monde se reconnaîtra un peu. Pas par son histoire mais par son questionnement : a-t-on la vie dont on rêvait ? Celle qu’on espérait quand on était jeune ?

Une performance signée Angelo Bison

Prix de la critique du meilleur "seul en scène" en 2018, prix de la presse internationale pour son interprétation de prédateur d’enfants dans la série "Ennemi public", Angelo Bison s’imposait pour interpréter ce magnifique texte de Nicole Malinconi mis en scène par Lorent Wanson.

Avec une simple table et quelques chaises, Angelo Bison fait en sorte qu’on entre totalement dans la vie de ce vieux monsieur qui n’a jamais pris de vacances, qui est arrivé à ce qu’il voulait : gagner des sous, faire des économies pour avoir sa maison, pour sa femme, pour sa fille pour sa famille.

Est-ce cela le bonheur ? Aurait-il dû rester en Italie ? N’est-il pas passé à côté de l’amour de sa vie, de Nina ? Aujourd’hui, il s’interroge, jette un regard nostalgique, parle parfois à sa femme décédée pourtant. Il est le dernier, celui qui survit à ses amis. Et tant qu’il mange, tant qu’il a du vin, du Chianti bien sûr, cela peut durer encore longtemps. Trop longtemps ? Il est tellement seul "Da Solo".

La maladie, la mort, l’amour, le couple et ses déboires, la terre natale, les origines, le soleil de l’Italie et des vignes de Toscane, Da Solo, c’est tout cela et bien plus. On en ressort bouleversé en se demandant, nous aussi, si on n’est pas passé à côté… À côté de sa vie.

A voir  le 21 août au centre culturel Wolubilis, à Ixelles au théâtre Marni les 15 et 16 septembre puis à Watermael Boisfort (24 et 25/9), Gerpinnes (7/11) , Bois du Luc (21/11) mais aussi Engis, Colfontaine, Tournai, La Louvière et Dinant.