Le Théâtre National reporte la création de "SKRIK" mais pas le débat sur l'inceste

SKRIK, d' Elisabeth Woronoff - en répétition
SKRIK, d' Elisabeth Woronoff - en répétition - © kurt van der elst | kvde.be

Le 26 janvier aura dû voir la création du spectacle "SKRIK", d’Elisabeth Woronoff, sur le thème de l’inceste. Mais les mesures sanitaires en ont décidé autrement. Par contre, le débat qui devait l’accompagner sera visible ce samedi lors d’un Facebook live sur la page officielle du Théâtre National.

Le sujet du spectacle "SKRIK", dont le titre est une référence au "Cri" du peintre Edvard Munch est de proposer au spectateur une expérience troublante : celle d’entrer dans le cerveau d’une femme, survivante de viol, qui recouvre la mémoire et reconstruit son identité.

Six interprètes en scène font vivre la fulgurance des souvenirs qui reviennent au jour, sur un mode multidisciplinaire qui reflète les différentes facettes de la créatrice du spectacle, Elisabeth Woronoff, comédienne, plasticienne, musicienne, photographe...

Le spectacle est en attente de la réouverture des salles de théâtre.

plus d’infos sur le site du Théâtre National

La rencontre

Le Théâtre National Wallonie-Bruxelles, en partenariat avec l’Université des femmes, propose une rencontre sur un sujet de société grave et encore tabou, l’inceste, un débat qui était prévu en accompagnement du spectacle d’Elisabeth Woronoff, reporté lui à une date ultérieure.

Il aura lieu ce samedi 30 janvier à 14h, en Facebook live, via la page officielle du Théâtre National.

Y participeront :

Anita Biondo, inspectrice principale de police, Uccle – sur la prise en charge des victimes.

Adélaïde Bon, autrice de " La petite fille sur la banquise " – sur la résilience par l’art

Lily Bruyère, coordinatrice de SOS Inceste Belgique et Astrid Bedoret, avocate – sur l’accueil, l’écoute et l’accompagnement des personnes ayant subi l’inceste.

Véronique De Keyser, psychologue, professeur émérite de l’Université de Liège et Présidente du Centre d’Action Laïque – sur les phénomènes de l’amnésie traumatique et de la dissociation.

Valérie Lootvoet, directrice de l’Université des femmes pour la présentation du " Cahier des recommandations sur la politisation de l’inceste ".

Et la modération sera gérée par Nina Toussaint, réalisatrice " Le crime quotidien ", documentaire consacré à Zoé Milher, fondatrice de SOS Inceste.

plus d’infos sur le site du Théâtre National