Concours : Calimero de Transquinquennal aux Tanneurs

Calimero, de Transquinquennal
Calimero, de Transquinquennal - © DR

"Le changement, c'est maintenant !". Telle pourrait être la devise de Transquinquennal pour son dernier quinquennat sur la scène théâtrale. Pourquoi rien ne change alors que tout le monde le veut ? Avons-nous peur de perdre notre place dans le monde ? Et les trois membres du collectif, que font-ils pour que cela change ? Sont-ils prêts eux-mêmes à changer ? Il est temps de vous regarder en face, Messieurs !

Bernard Breuse, Miguel Decleire et Stéphane Olivier sont des hommes de plus de 50 ans, blancs et hétérosexuels, qui font partie - à leurs dépens ? ... car est-ce vraiment leur "faute" ? - de la classe dite "dominante". Qui n'a jamais été irrité par les privilèges que leur confère leur position dominante dans notre société ? Par leurs certitudes, leurs blagues, leur méconnaissance ? Ce statut éveille la colère des "autres" issus des minorités. Les membres du collectif, conscients de leur statut dominant et reconnaissant n'avoir aucune expérience de la minoriation, se mouillent et entret en dialogue avec les autres afin d'éprouver et de faire l'expérience de l'irritation que provoquent leur place, leur blanchitude, leurs positions prétentieuses et pleines d'orgueil, leur égoïsme, leur paternalisme, leur hétéroxesualité ou encore leurs actes.

Après avoir rencontré en amont plusieurs personnes appartenant à des groupes de dominés - souvent des militants intersectionnels - et avoir été questionnés par eux, Transquinquennal se lance dans l'arène du théâtre et se donne en pâture aux regards des spectateurs. Ce travail d'enquête avec ceux qu'ils nomment les "inquisiteurs" leur a permis de se confronter à différents points de vue contradicteurs et a nourri le plateau. Plus qu'une simple représentation, Calimero se rapproche d'un débat qui permettra la rencontre, l'échange, l'interaction avec le public, mais aussi et surtout la confrontation de la majorité dominante avec les minorités dominées. Les membres de collectif poursuivront l'aventure et la discussion online, en étant filmés et exposés 24h/24, preuve que le médium du théâtre peut faire de la "vraie" télé-réalité autant que de la fiction.

Au Théâtre Les Tanneurs du 19 au 23 mars, et du 26 au 30 mars