Avignon. Théâtre des Doms. Déjà un beau succès

Avignon. Théâtre des Doms. Déjà un beau succès
Avignon. Théâtre des Doms. Déjà un beau succès - © Tous droits réservés

Avignon — Théâtre des Doms : Alain Cofino Gomès, la prudence audacieuse d'un directeur.

Alain Cofino Gomès signe pour la deuxième fois la programmation du théâtre des Doms, la vitrine sud de la création contemporaine en Belgique francophone. Du souffle, de l'endurance, du bonheur, de l'écoute et de la satisfaction. À mi-parcours du Festival d'Avignon-Off, le public est là, bien-là, les programmateurs aussi. Il faut attendre plusieurs jours pour décrocher le précieux ticket pour un des dix spectacles proposés.

Sous la treille de la cour du théâtre, Alain Cofino Gomès est un hôte directeur, présent, attentif presque jusqu'au bout de la nuit. Il ouvre les portes et les referme. Il prend le temps de converser. Cent-cinquante dossiers rentrés par les compagnies ou les théâtres de chez nous, analysés patiemment. Au final et scrupuleusement, un choix de dix spectacles à inviter dans les meilleures conditions professionnelles, pour un mois à Avignon dans la théâtre permanent. L'engouement pour l'affiche des Doms fait pousser à Alain Cofino Gomès, un ouf de soulagement comme lorsqu'on offre un cadeau. Une fois le papier déchiré, la vue du présent déclenche un bonheur incommensurable. "On n'est pas juste à côté, on peut se réjouir pleinement. Les chiffres sont là pour nous conforter, nous dire que c'est bon ! L'histoire que nous racontons sur notre fédération au travers des spectacles, sur ce que nos artistes peuvent dire, cette histoire plaît."

J'ai choisi des spectacles qui touchent au coeur

Cette année, Alain Cofino Gomès se concentre sur l'émotion. "Je voulais que les spectateurs soient émus comme moi je l'ai été, simplement en regardant ce qui se passe sur la scène, juste parce que c'est beau. Aussi parce que cela soulève des questions sur ce que l'on est, ce que l'on est en société. Je ne voulais pas que ce soit frontal, je ne voulais pas que l'on vienne nous donner des leçons, que l'on nous raconte des histoires, que l'on nous apprenne des choses. Je voulais que ce soit notre cœur qui nous apprenne des choses. J'ai choisi des spectacles qui touchent au cœur". Les spectateurs viennent clairement pare qu'ils savent qu'ils verront des choses étonnantes, bien faites. Le made in théâtre Fédération Wallonie Bruxelles est un label. Le directeur le confirme : "Ils viennent les yeux fermés, et justement, puisqu'ils viennent en confiance, il faut donc leur donner du beau et du bon. J'hérite d'une histoire écrite par Philippe Cromberg et Isabelle Jans, je m'inscris dans une belle réflexion. Le spectateur sait qu'il vient voir de la qualité. Il aime, ils n'aime pas mais il sait que ce sera plein et entier. Les professionnels viennent ici aussi avec un panier vide et nous sommes-là pour qu'ils le remplissent de beaux projets de scène de la fédération Wallonie Bruxelles".

Les programmateurs, ceux qui préparent les saisons des théâtres, des centres culturels ou des associations sociales des entreprises en France, sont au rendez-vous dans la salle des Doms, ils sont intéressés, le soulignent déjà mais il est un peu tôt pour parler de finalisations de dates, de tournées, de contrats. "Je l'entends déjà de la part des attachés de diffusion, il commence à faire des ventes, c'est étonnant car les programmateurs sont en général, frileux, patients. Tant mieux, nous faisons mouche. Beaucoup de professionnels marquent leur intérêt, il faudra les rappeler pour qu'ils confirment leur enthousiasme".

Alain Cofino Gomès prend le temps de construire une vision du théâtre à offrir. Au choix que je lui propose entre marchand d'art ou passeur de culture il préfère le terme d'ambassadeur. "Je suis un ambassadeur de l'excellence de notre fédération. Ce qui m'intéresse c'est d'accompagner des artistes, des spectacles, des œuvres parce ce qu'elles sont belles, intrinséquement belles. Je suis là pour offrir aux spectateurs, je suis là pour faire des cadeaux. Je suis heureux , tout se passe très bien. Quel beau poste. Là, je suis heureux vraiment. Tout va bien".

Écoutez l'interview d'Alain Cofino Gomès :