Accusé de plagiat, l'humoriste Gad Elmaleh reconnaît "une partie de vrai"

L'humoriste Gad Elmaleh a reconnu mercredi "une partie de vrai" dans les accusations de plagiat portées contre lui, tout en les jugeant "démesurées".
L'humoriste Gad Elmaleh a reconnu mercredi "une partie de vrai" dans les accusations de plagiat portées contre lui, tout en les jugeant "démesurées". - © CHRISTOPHE SIMON - AFP

L'humoriste Gad Elmaleh a reconnu mercredi "une partie de vrai" dans les accusations de plagiat portées contre lui, tout en les jugeant "démesurées" par rapport à ce que cela représente dans son travail, dans un entretien accordé au quotidien Le Parisien. "Oui, je me suis inspiré de gars, oui, j'ai chopé ça. Voilà, au moment où le stand-up arrivait, avec ma génération, on s'est inspiré des Américains...", a reconnu Gad Elmaleh, qui avait été épinglé par la chaîne YouTube CopyComic, qui traque les éventuels emprunts entre artistes, pour des similitudes importantes entre certains de ses sketches et ceux d'autres humoristes souvent anglo-saxons.

"Peut-être qu'on a été à la facilité, en s'inspirant des techniques de vannes, des chutes, des punchlines des Américains (...). Je me suis inspiré d'eux. OK, d'accord. Qu'est-ce qu'il faut faire? Est-ce qu'il y a un confessionnal pour humoristes?", a-t-il ajouté. "1 minute 30 de show sur vingt ou trente heures de spectacles que j'ai faits dans ma vie, ça ne résume pas ma carrière", a soutenu celui qui est un des humoristes les plus appréciés des Français, connu à l'international."C'était très violent, excessif et démesuré par rapport à ce qu'il y a de vrai. Il y avait un fond de hargne, une volonté de nuire... Personne n'a envie d'être affiché dans la presse comme quelqu'un qui a volé", a souligné Gad Elmaleh.

L'humoriste sera de retour sur scène à partir du 2 octobre aux côtés de Philippe Lellouche et Lucie Jeanne, au Théâtre de La Madeleine, avec la pièce "L'invitation" de Hadrien Raccah. 

Pour plus d'informations, consultez son site officiel.