Un opéra arabe à l'affiche du festival d'Aix-en-Provence en 2016

Festival d'Aix-en-Provence
Festival d'Aix-en-Provence - © Clement Vial

Le festival lyrique d'Aix-en-Provence présentera pour la première fois en 2016 un opéra en arabe et en français, "Kalila wa Dimna", avant une tournée notamment dans plusieurs pays arabes, a indiqué vendredi son directeur Bernard Foccroulle.

"Tous les écoliers du monde arabe connaissent Kalila wa Dimna", a souligné M. Foccroulle. Ce recueil de fables animalières, né en Inde au IIIe siècle et repris dans le monde persan puis arabe, a inspiré La Fontaine.

L'opéra pour cinq chanteurs et cinq musiciens, composé par le chanteur, oudiste et compositeur palestinien Moneim Adwan, comprendra une partie chantée en arabe et une partie parlée en français. Des discussions sont en cours pour le faire tourner au Maroc, en Tunisie, en Egypte, au Liban et dans le Golfe.

Aix présentera également l'an prochain un nouveau "Cosi fan Tutte" mis en scène par Christophe Honoré et situé "en Afrique coloniale", avec notamment Sandrine Piau et le choeur de l'Opéra de Cape Town. "Pelléas et Mélisande" de Debussy sera mis en scène par la Britannique Katie Mitchell avec Barbara Hannigan et Stéphane Degout (direction Esa-Pekka Salonen).

La jeune soprano colorature Sabine Devieilhe chantera "Il Trionfo del tempo e del disinganno" de Haendel dans une mise en scène du très radical Krysztof Warlikowski avec Emmanuelle Haim à la baguette.

Le cycle Stravinsky entamé cette année ("Perséphone") se poursuivra l'an prochain avec "Oedipus Rex" porté par le duo Peter Sellars/Esa-Pekka Salonen.

Un opéra du compositeur tchèque Ondrej Adamek, "Seven stones from the tower of Babel", sera donné en création mondiale avec 16 chanteurs, sur un livret de l'auteur islandais Sjon, qui a travaillé notamment pour la chanteuse Björk et le cinéaste Lars von Trier.