La Monnaie, une saison 2017-2018 en phase avec la situation politique et sociale

Après deux ans d’errance, retour au bercail dans un théâtre de la Monnaie rénové, avec la création en septembre de Pinocchio de Philippe Boesmans, dans une mise en scène de Joël Pommerat, le duo imaginé pour l’opéra Au monde créé en 2015.

Douze opéras seront programmés la saison prochaine sans thématique particulière, mais les productions seront en phase avec la situation sociale et politique de nos sociétés dites démocratiques, mais de plus en plus déboussolées.

La programmation inscrit la Monnaie au cœur des débats sur l’état du monde. Le Dialogue des Carmélites Il Prigioniero … ou Lohengrin. L’opéra romantique de Wagner sera présenté dans une mise en scène d’Olivier Py. L’oeuvre aborde le nationalisme et l’axe franco-allemand.

L'interview de Peter de Caluwe