Voltige, humour et beauté. "Carré curieux"

2 images
- © rtbf

Un succès belge à Avignon, cet été, patronné par le Théâtre des Doms, est visible  au Théâtre de Namur. De jeunes circassiens prometteurs nous proposent leur "carré curieux".

.

Critique: ***

Carré Curieux est né de la volonté de quatre jeunes circassiens, sortis il y a quatre ans de l’Ecole du Cirque de Bruxelles (l’ESAC) de prolonger leur amitié en mettant en commun leur énergie et leur savoir-faire pour faire du cirque et un peu plus si affinités. L’un est à la base monocycliste, un autre spécialiste du mât libre, un troisième jongleur de balles et un quatrième jongleur de diabolo-toupie. Ils travaillent ensemble, longtemps et font appel pour départager leurs propositions à un œil extérieur, qui devient leur metteur en scène, un de leurs anciens profs à l’ESAC, Philippe Vande Weghe.

Alors que voit-on de ce long travail en commun? Des « numéros » certes, de jonglerie aux balles et au diabolo,  de monocycle et de mât libre. Les amateurs de cirque  traditionnel en auront pour leur argent. Mais chaque numéro   a sa petite imperfection volontaire, rattrapée avec une négligence feinte. Ajoutez que le jongleur a un solide don de clown. Que le mât classique est  un peu ..branlant, ce qui oblige chacun à aider les autres et à rendre plus fragile chaque exercice. Mais c’est leur art et leur humour: de cette fragilité, de ces « maladresses » ils font la force  de leur quatuor, qui devient « portrait de groupe » qui s’envole carrément dans le curiosité d’un tableau quasi surréaliste un ballet qui fait un clin d’oeil aux Menines , le célèbre tableau de Velázquez, mais un Velázquez mobile.

A Avignon , ça se jouait sur l’île Piot, grâce à un accord entre Philippe Grombeer (directeur des Doms) et la Région Midi Pyrénées, qui prête le lieu à cette troupe étrangère. Mais la tournée de cette compagnie Carré Curieux, déjà bien fournie, va s’accroître de nombreuses propositions françaises, étrangères ...et belges.

Carré curieux, jusqu'au 11 décembre au Théâtre de Namur.

Christian Jade (RTBF.be)