Une rentrée théâtrale pétillante sous le signe d'"Anna" et de Gainsbourg

Aussi blonde qu'Anna était brune, Cécile de France est "absolument libre dans son jeu, absolument entière et franche", s'extasie le metteur en scène Emmanuel Daumas. Elle entonnera le 5 septembre "Sous le soleil exactement" au Théâtre du Rond-Point (puis en tournée en France, Belgique et Luxembourg)
Aussi blonde qu'Anna était brune, Cécile de France est "absolument libre dans son jeu, absolument entière et franche", s'extasie le metteur en scène Emmanuel Daumas. Elle entonnera le 5 septembre "Sous le soleil exactement" au Théâtre du Rond-Point (puis en tournée en France, Belgique et Luxembourg) - © ©All Rights Reserved

La fraîcheur pop des années 60 donne le "la" de la rentrée théâtrale, avec "Anna", une pièce musicale où Cécile de France tient le rôle tenu par Anna Karina dans un téléfilm de 1967 à la bande originale signée Gainsbourg.

Aussi blonde qu'Anna était brune, Cécile de France est "absolument libre dans son jeu, absolument entière et franche", s'extasie le metteur en scène Emmanuel Daumas. Elle entonnera le 5 septembre "Sous le soleil exactement" au Théâtre du Rond-Point (puis en tournée en France, Belgique et Luxembourg).

Daniel Auteuil tient la vedette avec Richard Berry au Théâtre de Paris dans la comédie "Nos femmes". L'heureux réalisateur de "Marius" et "Fanny" au cinéma rêvait d'une pièce avec Richard Berry. Eric Assous a écrit "sur mesure" cette histoire d'amitié entre Max et Paul, bousculée par un troisième ami, qui leur annonce qu'il a tué sa femme.

Toujours au Théâtre de Paris, "La société des loisirs" narre une soirée qui dérape entre un couple modèle et son ami fêtard, où s'illustre pour la première fois au théâtre l'humoriste Stéphane Guillon, avec Cristiana Reali.

Est-ce pour rattraper une année 2012 morose? Le théâtre privé rivalise de comédies: dans "Nina", Mathilde Seigner fait tourner en bourrique mari et amant (Théâtre Edouard VII). Dominique Blanc est "La locandiera", la belle aubergiste de la pièce la plus enlevée de Goldoni (1752) au Théâtre de l'Atelier.

Au Théâtre Saint-Georges, Pierre Palmade donne une suite au "Comique" avec "Le Fils du comique", et Amanda Lear sera forcément divine dans "Divina" aux Variétés.

Le théâtre raffole de personnages historiques, tels le couple mythique de Zelda (Sara Giraudeau) et Scott (Julien Boisselier) Fitzgerald, au Théâtre La Bruyère, ou encore Sacha Guitry et Yvonne Printemps, dont Eric-Emmanuel Schmitt raconte les amours orageuses dans "The Guitry's" (Théâtre Rive Gauche).

La grande histoire s'invite dans "Mensonges d'Etats" (Théâtre de la Madeleine), sur l'opération "Fortitude" qui devait faire croire à Hitler que le débarquement du 6 juin 44 n'était qu'une diversion.

Le petit garçon sage des "Choristes", Jean-Baptiste Maunier, a déjà 23 ans: il incarne un interné psychiatrique manipulateur dans "La chanson de l'éléphant" au Petit Montparnasse.

Du panache, parbleu !

"Cyrano de Bergerac" mis en scène par Georges Lavaudant, qui a triomphé aux Nuits de Fourvière en juin, fait sa rentrée à la MC93 Bobigny (4-22 octobre), avant une tournée à Milan et dans toute la France.

A la Comédie-Française, on attend avec impatience Hamlet incarné par Denis Podalydès (7 octobre au 12 janvier) et avec gourmandise "Le système Ribadier" de Feydeau (13 novembre au Vieux-Colombier).

Le théâtre contemporain est à la fête avec trois pièces de Joël Pommerat, un des auteurs et metteurs en scène les plus créatifs de la scène française: "Au monde" et "Les Marchands" sont donnés en septembre à l'Odéon, et "La grande et fabuleuse histoire du commerce" aux Bouffes du Nord (9 octobre au 16 novembre puis en tournée).

Le Festival d'Avignon débarque à Paris, avec "Par les villages", le beau texte de Peter Handke sur le monde ouvrier, porté à la scène par Stanislas Nordey avec Jeanne Balibar et Emmanuelle Devos (Théâtre de la Colline en novembre).

D'autres créations d'Avignon sont reprises grâce au foisonnant Festival d'automne à Paris (13 septembre-12 janvier). L'énergie et le désespoir de l'Espagnole Angelica Liddell irradient dans "Todo el cielo sobre la tierra" (Odéon, 20 novembre). L'étrange et drôlatique "Swamp Club" de Philippe Quesne investit le Théâtre de Gennevilliers en novembre.

Parmi les pépites du Festival d'Automne, "Letzte tage" de Christoph Marthaler (25 septembre au théâtre de la Ville) met en scène la séance du Parlement de Vienne où se décida la Première Guerre mondiale. Un "portrait" Bob Wilson propose une création ("The Old Woman") et deux reprises, le féérique "Peter Pan" et le mythique opéra de Philip Glass "Einstein on the Beach", créé en 1976.

 

AFP Relax