Merveilleuse Jacqueline Bir, sur la scène du Théâtre de Namur

Conversations avec ma mère : Jacqueline Bir et Alain Leempoel
Conversations avec ma mère : Jacqueline Bir et Alain Leempoel - © Marianne Grimont

"Conversations avec ma mère", c'est un duo mère-fils dans lequel Jacqueline Bir et Alain Leempoel, s'expriment tout leur amour. Un texte généreux, pour deux comédiens en harmonie. Un texte qui parle à toutes les générations et qui a parfois réconcilié des enfants et des parents qui ont vu le spectacle a précisé Jacqueline Bir, heureuse d'avoir l'âge du rôle pour une fois, et d'user de ce privilège de l'âge, face à son fils :

"Elle a du culot, elle est bien dans ses basquettes, et elle ose dire les choses. Elle a son fils entre quatre yeux, pour une fois, et comme il est dans un moment de fragilité, elle est très maligne et elle en profite pour lui faire dégoiser ce qu'il a sur le coeur. Elle a toujours senti que ce n'était pas le top niveau entre lui et sa femme, et là elle lui instille quand même le moment de la réflexion.

C'est bien pour une fois de jouer un rôle de mon âge. J'ai joué des vieilles dames quand j'avais 40 ans, mais ce n'est pas pareille. Ici il suffit d'être, et de transmettre tout simplement. Et puis à cet âge on n'a plus rien à perdre, la vie est derrière nous et on peut se permettre de dire certaines choses. "

Un texte plein de surprises, que le spectateur ne peut anticiper. Les répliques surprennent en permanence :

"Je dirais que c'est la vie tout simplement, à la fois comique et tragique. La vie est un parcours et ce dialogue entre deux êtres, c'est ce dialogue que nous aimerions avoir tous, avec nos mères ou avec nos enfants. C'est tellement délicat que c'est une chose qu'on n'arrive pas à capter. Là cela se passe sous nos yeux et ça interpelle le public. Parce que nous sommes tous dans ce cas là. Entre une mère et une fille les choses se passent plus naturellement, mais c'est plus compliqué avec un fils. Avec un fils il y a la pudeur, mais ici tout nous est livré et c'est cela qui est magnifique dans la pièce."

Une mise en scène de Pietro Pizzuti, d'après le scénario du film de Santiago Carlos Ovés, "Conversaciones con mama". Du 23 septembre au 1er octobre au Théâtre de Namur, le 13 octobre à Dinant, le 16 octobre à Sambreville, le 25 novembre à Ciney et le 28 novembre à Rochefort.