Max Vandervorst, "Ode au gaffophone"

Max Vandervorst s’illustre dans la lutherie sauvage. Le fondateur de "La Maison de la Pataphonie" crée des instruments de musique improbables à partir d’objets recyclés.

L’inventeur fou imagine un orchestrion de bouteillophone, porciphone, violon à clous, caddie de supermarché et autre aspirateur en la bémol et "L’Homme de Spa" compose une partition musicale pour bouteilles d’eau minérale en plastique.

En 1989, Franquin avait demandé à Max Vandervorst de fabriquer le gaffophone et de le faire entendre, mais l’entreprise était démesurée et le projet avait fait long feu. À l’occasion des 60 ans de Gaston, Thierry Tinlot et Frédéric Jannin ont suggéré à Max Vandervorst de créer un spectacle musical.

"Ode au gaffophone" sera présenté le samedi 2 septembre à 14h au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles dans le cadre de la fête de la BD. Le gaffophone sera sur la scène de Bozar.

Max Vandervorst est au micro de Pascal Goffaux :