Mamma Medea,choc frontal barbarie-civilisation:puissant.

3 images
- © rtbf

Tom Lanoye, figure emblématique de la littérature flamande, n'est connu, des francophones, que par ses productions à ...Avignon, avec Guy Cassiers, dont cet été, en Cour d'Honneur, "Le chant de Jeanne et Gilles". Excellente idée, donc, du Rideau de Bruxelles, de monter sa pièce Mamma Medea, dans un centre culturel flamand de Bruxelles, en français ...surtitré en néerlandais. Joli clin d’œil pour les ex-locataires de Bozar.




Mamma Medea © Marc Debelle
Critique:***(*)

A ma connaissance, Mamma Medea n'a été jouée qu'une fois , en flamand, il y a 10 ans, à Anvers.  Donc, même pour  les Flamands de Bruxelles, ce sera une découverte,  ce  texte de Tom Lanoye,  dans une version française  d'Alain Van Crugten- le traducteur réputé  des vedettes flamandes, dont le fameux Chagrin des Belges d'Hugo Claus. Ajoutez  des surtitres  en néerlandais,  dans un lieu, De Kriekelaar, le centre culturel flamand de Schaerbeek, et vous aurez tous les ingrédients d'une communication- politique et culturelle à la fois- de qualité, en ces temps difficiles. D'autant que Tom Lanoye est un chantre du dialogue communautaire et n'hésite pas à tenir tête à Bart De Wever.


Au fait.


Mamma Medea joue sur plusieurs  tableaux. Au centre, bien sûr, la figure tragique de Médée, l'infanticide, mais "retravaillée" et dans sa psychologie et dans sa relation avec sa famille "barbare" et dans son rapport au monde "civilisé", les Grecs, incarné par Jason. Cette première partie, "épique" est centrée sur l'épreuve imposée à Jason par le tyran, père de Médée, Aiétès-  -pour conquérir la fameuse "Toison d'Or" et sur le coup de foudre de Médée pour le beau "civilisé".



Mamma Medea. Tom Lanoye. Claire Bodson et Yannick Rénier, Médée et Jason (c)