Le Kunstenfestivaldesarts se réinvente avec une édition OPEN AIR en hommage à Bruxelles

Monter un festival d'une trentaine de jours, commander des spectacles à des artistes, réserver une vingtaine de lieux... tout ce travail se fait des mois à l'avance. Face à l'absence d'agenda pour la reprise des événements en intérieur, le Kunstenfestivaldesarts s'est montré agile en intégrant  ces incertitudes à sa programmation.  

11 images
El Publico - Mariano Pensotti_Grupo Marea ©  Emmanuel Fernández

Le Kunstenfestivaldesarts 2021 ou comment transformer une faiblesse en force

La pandémie nous a cloué à la maison, nous empêchant d’aller voir ailleurs. Qu’à cela ne tienne, penchons-nous sur notre ville et rendons hommage à ceux et celles qui en font la richesse. Cette édition du KFDA est donc un hommage à Bruxelles, à son public et aux artistes. Et une réaffirmation du besoin vital de partager des expériences artistiques. Prenant en compte les incertitudes relatives aux jauges possibles et même à la possibilité de spectacle en intérieur, les programmateurs et les artistes ont réfléchi à différents formats et espaces de représentation. Il en ressort pas mal de performance, de lecture, de création sonore et aussi de danse. Des spectacles dans 7 lieux extérieurs, dont l’Esplanade de la Cité administrative de l’Etat, le parc Josaphat et une piscine éphémère en plein air. Des théâtres transformés en salle d’expo ou en studio radio. Certains spectacles de danse en intérieur, comme Nadia Beugné au Théâtre National et Radouan Mriziga au Kaaitheater sont annulés, d'autres comme la performance de Ayaka Nakama au Kvs Box devraient pouvoir se réaliser ou seront proposé en livestream. 7 spectacles ont été programmés online. De plus, compte-tenu de l’incertitude qui plane sur les semaines à venir, le festival se déclinera exceptionellement en deux temps : du 07 au 30 mai, comme d’habitude, et du 1er au 08 juillet pour une une annexe de sept projets.

11 images
Faye Driscoll-TYFC_Space ©  Maria Baranova
Jaha Koo Seoul-The Hamartia Trilogy © Timo Fannoy

Soutenir les artistes par la production

Le KFDA a demandé à un maximum d’artistes de réfléchir à de nouveaux projets pour cette édition. 36 projets présentés seront des premières mondiales dont 15 commandées par le KFDA. Une façon de soutenir le secteur des arts vivants tout en produisant des œuvres en relation directe avec la situation exceptionnelle que la planète vit depuis un an. Plus que jamais, l’édition 2021 du KFDA rempli sa mission de remise en question constante du sens de créer du live sur scène, de qui est représenté·e et qui regarde le spectacle. Malgré les difficultés, voire les impossibilités de voyager, le festival a réussi à inviter 49 artistes issus de 20 pays. Quitte à produire des créations sonores à distance.

11 images
Zone de Troc, un projet de l’artiste visuelle Pélagie Baguidi © Mathias Voelzke

Variations sur le thème de la pandémie

Qu’elles parlent d’économie, de justice sociale, de liberté, de solitude ou de résistance, les questions soulevées par la crise sanitaire sont innombrables. Voici quelques événements phares du festival présentés sur le site par les deux directeurs artistiques :

Zone de Troc, un projet de l’artiste visuelle Pélagie Gbaguidi qui essaie d’imaginer une économie de survie en temps de pandémie. Elle transforme un salon de coiffure du cœur de Bruxelles en zone de troc, pour y échanger des objets et des histoires… Pélagie Gbaguidi voit le troc comme une occasion de rencontrer l’autre. Elle va donc organiser une fois par semaine un marché en plein air sur la place Sainte-Catherine où les gens pourront échanger des histoires et des anecdotes sur cette année de pandémie.

Sur l’Esplanade de la Cité administrative de l’Etat, Bruxelles devient "une scène à ciel ouvert" pour Buster, le nouveau spectacle/performance de Bruno Castellucci. Un projet performatif pour une quarantaine d’hommes en uniformes de policier sur l’écart entre obéissance et désobéissance. Buster se déroule de nuit avec la ville comme scénographie de l’action.

11 images
Romeo Castellucci-Buster © Stephan Glagla

La chorégraphe brésilienne Alice Ripoll, dont l'arrivée en Belgique n'est toujours pas confirmée, revient au KFDA avec Lavagem. "Avec des seaux, du savon, de l’eau et de la mousse ses danseurs et danseuses explorent l’action de nettoyer comme un geste politique et performatif. Les parents et grands-parents de la troupe étaient souvent des employés de maison au Brésil. Et en même temps, la caste des blancs les considéraient comme sales. Les danseurs et danseuses tirent de cette ambivalence des images complexes sur la notion de propreté. " nous dit le directeur artistique Daniel Blanga Gubbay. C’est aussi une réflexion sur ces travailleurs dévalorisés qui ont continué à assurer des tâches essentielles malgré la pandémie.

11 images
maquette de la piscine en plein air pour le projet de Lina Lapelyte © Carole De Buck

Se retrouver en extérieur dans un parc ou sur un terrain de sport, c’est une autre frustration que nous avons à affronter. Lina Lapelyte a choisi une piscine éphémère en plein air pour s'interroger sur le manque d’espace de loisirs à Bruxelles. Spécifiquement dans les quartiers populaires. Son installation sonore et performance What happens with a dead fish? ​​​​ont été travaillée  travaillées avec des chorales bruxelloises. La piscine installée à Anderlecht le long du canal Bruxelles-Charleroi sera ouverte du 1er au 08 juillet. 

11 images
Ayaka Nakama-Freeway Dance © Hideto Maezawa

Pas d’arts de la scène sans public

L’argentin Mariano Pensotti et le Grupo Marea en font la démonstration avec le projet de film El Publico dans lequel nous suivons six spectateur.trices dans six épisodes filmés et découvrons comment une pièce de théâtre s’est inscrite dans leurs mémoires et a affecté leur vie à Bruxelles dans les 24 heures suivantes. La projection/spectacle prévue au théâtre des Martyrs devrait se retrouver online. Les infos seront actualisées sur le site du festival.  

Pour le programme complet, une seule adresse kfda.be

En pratique :

Kunstenfestivaldesarts  - 26e édition

Bru.x.ss.el.le.s

Du 07 au 30 mai et du 01 au 08 juillet

Réservation kfda.be

11 images
Des expositions seront aussi au programme du KFDA - Four Months, Four Million Light Years - Sara Sejin Chang © Silke Briel
11 images
Mowgli- Sorour Darabi ©  Marcella Ruiz-Cruz
11 images
L'Aventure invisible - Marcus Lindeen © Maya Legos