Le festival Lezarts urbains s'ouvre à Bruxelles sous le thème #HumanTraffic

Capture d'écran du Trailer du festival
Capture d'écran du Trailer du festival - © Facebook

Le festival Lezarts urbains s'est ouvert ce jeudi soir et se tiendra jusqu'au 7 avril aux Halles Saint-Géry, à l'Espace Magh, au Centre Culturel Jacques Franck et la Tour à Plomb. Ce rendez-vous des cultures urbaines déclinera cette année rap, slam, danse et street art autour du thème #HumanTraffic, dans une volonté de faire tomber les barrières qui s'érigent entre les gens et de vanter les bienfaits et la créativité issus du mouvement libre entre les personnes d'origines, de sexes, d'orientations sexuelles ou encore de religions différents.

Au programme, une première soirée festive ce jeudi soir aux Halles-Saint-Géry avec un spectacle mêlant danse et poésie slam, des interventions des rappeurs Elka et Sam ou encore une courte pièce chorégraphiée par les jumelles bruxelloises Doris et Nathalie Bokongo Nkumu du duo "Les Mybalés".

Les deux sœurs présenteront leur nouvelle chorégraphie intitulée "A travers l'autre" le 27 mars à l'Espace Magh à 20H00. Le spectacle "Congo Eza" questionnera également ce soir-là la manière dont est vécue l'identité congolaise en Belgique.

Le festival Lezarts Danses urbaines sera rythmé par la chorégraphe Bintou Dembélé et ses invités, le 30 mars au soir au Centre Culturel Jacques Franck.

Dès ce samedi soir, la pièce de théâtre "Hymne à l'imperfection" de Maky et Manuel Antonio Pereira sera jouée au centre culturel, en essayant d'harmoniser une oeuvre faite de textes écrits et de parties improvisées.

Des visites guidés des graffitis seront organisées le 5 avril au départ de la Tour de plomb. Le rap sera aussi à l'honneur ce jour-là avec un journal rappé, des sessions ouvertes pour la nouvelle scène, la projection d'un documentaire sur le beatbox et des DJ sets consacrés aux artistes de la scène hip-hop belge animés d'autres influences musicales.

Le centre de doc Lezarts urbains quittera pour la première fois la bibliothèque de Saint-Gilles et emménagera pendant 3 jours, du 5 au 7 avril, à la Tour de plomb afin de se muer en un espace dit "réflexif", où se dérouleront différents débats et interviews d'artistes. Le nouveau centre culturel La Tour à Plomb accueillera notamment durant ce dernier week-end un marché hip hop, des workshops, des projections de films et des performances.

Le programme complet de l'événement est à retrouver sur le site officiel du festival.