Le Cluedo acrobatique de Lolita Costet

Lolita Costet et le Cirque Le Roux
2 images
Lolita Costet et le Cirque Le Roux - © FrancescaTorracchi

Elle a beau jouer dans "The Elephant in the room", bientôt à l’affiche de Wolubilis, Lolita Costet nous fait bien plus l’effet d’une minuscule poupée de porcelaine que d’un pachyderme. Sans doute parce que l’acrobate combat depuis plusieurs années une maladie, la polyarthrite rhumatoïde, qui pourrait la rendre friable si le cirque n’avait sur elle des vertus roboratives : " Le cirque me sauve en permettant à mes os de ne pas se souder, et à mes articulations de ne pas rester bloquées ", confie la pétillante artiste, tombée amoureuse de la piste quand elle était toute petite. " Chaque semaine, je regardais ‘La piste aux étoiles’ à la télé avec mon grand-père, alors quand on m’a demandé ce que je voulais faire comme activité, le cirque s’est naturellement imposé. " À 14 ans, elle suit une formation préparatoire à Châtellerault en France avant d’intégrer l’ESAC à Bruxelles. " Je cherchais un spécialiste de main à main et on m’a parlé de Slava Kukushkin, qui est devenu mon entraîneur, et un grand ami. "

D’abord en duo avec Lennert Vandenbroeck (le soufflant Duo Leo), elle rejoindra ensuite son amoureux, Yannick Thomas, sur la comédie musicale Pippin, inspirée de Pépin Le Bref, à Broadway, avant de fonder le Cirque Le Roux avec trois autres compagnons, dont certains issus des 7 Doigts de la Main. Créé en 2015, The Elephant in the room tourne aujourd’hui dans le monde entier, de la Hongrie à Tahiti, de la Chine à Paris, avec une sorte de cluedo acrobatique ressuscitant l’ambiance des films hollywoodiens des années 30. Elle y est Miss Betty, femme fatale (dans tous les sens du terme) qui nous reçoit dans son boudoir, le jour de son mariage. Entre cigares et whisky, les rebondissements sont tout aussi comiques que sportifs.

" The elephant in the room ", les 25 et 26/3 à Wolubilis, à Woluwe-Saint-Lambert.

article extrait de C!RQ en CAPITALE

 

C!RQ en CAPITALE est le magazine de la vie circassienne à Bruxelles. Edité par l'Espace Catastrophe, il rend compte de l'actualité du cirque contemporain et plonge au cœur d’un ‘boom’ qui touche tous les secteurs : spectacles, stages, formations, projets sociaux...

Le n°10 vient de sortir, il est disponible gratuitement dans différents lieux à Bruxelles, et en ligne ici.